Prix de l'immobilier en 2022 : voici les communes les moins chères de Belgique

Les prix de l'immobilier en Wallonie restent largement inférieurs à ceux en vigueur dans les deux autres Régions du pays.

François Thys
En Belgique, le prix médian d'une maison 2 ou 3 façades a augmenté de 9,6 % au premier semestre 2022, s'établissant désormais à 252 000 euros.
En Belgique, le prix médian d'une maison 2 ou 3 façades a augmenté de 9,6 % au premier semestre 2022, s'établissant désormais à 252 000 euros. ©Shutterstock

Statbel, l'office belge de statistique, vient de communiquer ses chiffres pour le premier semestre de 2022 concernant le marché de l'immobilier. L'occasion d'analyser les tendances selon les Régions, mais également de faire un point sur les communes les plus chères et les moins chères du pays à l'heure actuelle.

Des prix toujours à la hausse

Si une accalmie était attendue au niveau des prix, les dernières données de Statbel font état de prix médians toujours en hausse dans les trois Régions du pays. Au niveau belge, le prix médian d'une maison 2 ou 3 façades a augmenté de 9,6 % entre le premier semestre 2021 et le premier semestre 2022, s'établissant désormais à 252 000 euros, contre 230 000 en 2021 et 200 000 en 2020.

Pour une 4 façades, la hausse est de 8,2 % sur cette même période, le montant passant de 330 000 (2021) à 357 000 (2022). La hausse était plus modérée pour les appartements (+5,1 %), avec un prix médian de 226 000 euros (2022) contre 215 000 euros un an plus tôt.

Mais ces chiffres masquent des disparités toujours (très) marquées entre Bruxelles, la Flandre et la Wallonie. Ainsi, si une maison 2 ou 3 façades se vend actuellement à 170 000 euros en Région wallonne (+6,3 %), ce montant atteint 280 000 euros en Région flamande (+7,7 %) et même 486 000 euros à Bruxelles (+12,0 %) ! Le même constat concerné également les 4 façades : 285 000 euros au Sud (+7,5 %), 390 000 euros au Nord (+6,8 %) et 1,15 million d'euros à Bruxelles (+4,5 %).

2 ou 4 façades : des réalités bien différentes

Au niveau provincial, les classements peuvent nettement varier selon la catégorie du bien, et ce surtout en Wallonie. Ainsi, pour une 4 façades, comme à l'habitude, ce sont (derrière Bruxelles donc) le Brabant flamand et le Brabant wallon qui occupent la tête du classement des provinces les plus coûteuses. Dans le "BF", le prix médian d'une 4 façades atteint 445 000 euros (+7,6 %), soit un peu moins que le chiffre de 465 000 euros (+6,9 %) dans le "BW". Suivent ensuite Anvers (420 000, +9,9 %), la Flandre orientale (415 000, +7,8 %), la Flandre occidentale (390 000, +8,3 %), le Limbourg (300 000, +5,3 %), Liège (295 000, +11,3 %)), le Hainaut (265 000, +8,2 %), le Luxembourg (250 000, +5,3 %) et enfin la province de Namur (245 000, +9,9 %).

La réalité est bien différente pour les maisons 2 ou 3 façades. Si la partie supérieure du classement est quasiment inchangée, le Brabant flamand (335 000 euros, +9,8 %) étant suivi dans le même ordre par le Brabant wallon (310 000, +3,3 %), Anvers (310 000, +8,8 %), la Flandre orientale (277 000, +8,6 %), la Flandre occidentale (246 000, +9,3 %) et le Limbourg (237 000, +10,2 %), la partie wallonne du classement n'est plus du tout la même. Ainsi, c'est la province du Luxembourg qui prend la septième place (195 000 euros, +18,2 %), suivie par Namur (186 000, +9,4 %), Liège (175 000, +6,1 %) et enfin le Hainaut, avec un prix médian de 150 000 euros (+7,1 %).

Deux communes sous les 100 000 euros

Enfin, au niveau communal, certaines conservent un attrait incontestable, avec un prix médian largement inférieur à la moyenne. La commune la moins chère du pays reste Hastière (Namur), indique Statbel, avec un prix médian de... 73 500 euros. Quiévrain (97 500 euros, Hainaut) est la seule autre commune qui propose un médian inférieur à 100 000 euros. Les communes de Froidchapelle (102 500, Hainaut), Momignies (112 000, Hainaut), Colfontaine (115 000 euros, Hainaut) et Quaregnon (115 000, Hainaut) complète le tableau.

A l'autre bout de l'échelle, la commune la plus chère du royaume est Knokke-Heist (Flandre occidentale). Son prix médian de 750 000 euros est plus de dix fois supérieur à celui de Hastière... Une première place qu'elle partage avec Ixelles (750 000). Suivent ensuite Laethem-Saint-Martin (741 500 euros, Flandre orientale), Woluwe-Saint-Pierre (685 000 euros), Uccle (675 000 euros), Lasne (Brabant wallon, 657 000 euros).

Les détails sont à retrouver sur le site officiel de Statbel.