Batibouw en virtuel ? WorldSkills Belgium met en avant des métiers bien réels et essentiels : les métiers de la construction

Immobilier

Madeleine Dembour

Publié le - Mis à jour le

Vous connaissez certainement WorldSkills Belgium par les compétitions organisées dans les métiers, dont beaucoup du secteur de la construction : maçon, carreleur, menuisier, ébéniste, tailleur de pierre, jardinier paysagiste, sani-chauffagiste, peintre-décorateur, plafonneur-plaquiste, couvreur, électricien. Des centaines de jeunes y participent chaque année, et beaucoup se sont mesurés à d’autres jeunes venus du monde entier dans des compétitions mondiales ou européennes.

Batibouw en virtuel ? WorldSkills Belgium met en avant des métiers bien réels et essentiels : les métiers de la construction
© WorldSkills Belgium

Crise sanitaire oblige, les compétitions de métiers en Belgique ou à l’international sont pour l’instant mises entre parenthèses.

NewsSkills TV les met en lumière les métiers essentiels révélés par la crise du Covid.

Pour poursuivre sa mission de promotion des filières et des métiers techniques, WorldSkills Belgium a innové et mis sur pied une Web TV qui propose, chaque mercredi à 19h00, un rendez-vous de 15 minutes.

Parmi les sujets qui reviennent régulièrement dans cette Web TV : les métiers de la construction ! Mélanie Léonard, conseillère à la Confédération de la Construction Wallonne, était récemment l’invitée de NewsSkills TV : « J’adresse un message fort vers les personnes en recherche d’orientation, les jeunes et leurs familles. Si vous cherchez un métier d’avenir, où l’on peut être fier de ses réalisations, nous vous invitons à oser un nouveau regard sur les métiers de la construction ».

Ce secteur représente 60.000 emplois en Wallonie, un chiffre appelé à grandir d’ici 2030. « On a besoin de forces vives dans la construction dans les années qui viennent ! Plusieurs métiers sont en pénurie : menuiserie, charpente, conduite d’engins, maçonnerie, sanitaire, électricité… Des métiers diversifiés et accessibles aussi bien aux filles qu'aux garçons. »

© WorldSkills Belgium

Dans le bâtiment, du boulot, il y en aura toujours...

Le message a beau être répété tous azimuts depuis quelques années, on a pourtant l’impression que ces métiers n’attirent plus. Pas assez sexy, la construction ? « Il y a des a priori tenaces, concède Mélanie Léonard. C’est pourquoi nous invitons à poser un nouveau regard. Les nouvelles technologies sont aujourd’hui bien présentes sur les chantiers, qui peuvent apporter un autre vécu : drones, lunettes intelligentes, réalité virtuelle et augmentée… Beaucoup d’initiatives sont également prises pour limiter la pénibilité, comme le recours aux exosquelettes ».

On a tendance à l’oublier, mais les métiers de la construction sont bien payés. De plus, ils accordent de nombreux avantages (primes, aides pour un prêt hypothécaire, assurance pension…). D’autres avantages sont passés en revue par NewsSkills TV.

© WorldSkills Belgium

Nouveau rendez-vous hebdomadaire

Dans ses reportages, WorldSkills Belgium veut montrer que les métiers techniques, technologiques, scientifiques sont des métiers essentiels… Cette émission parle de l’emploi et de la formation en mettant à l’honneur des jeunes.

Elle montre que nous avons tous besoin de compétences parfois insoupçonnées : le carreleur a besoin de connaissances en géométrie, les tablettes sont sur tous les chantiers, la sécurité et l’hygiène sont des préoccupations constantes, le numérique permet de mieux organiser le travail, etc.

Inscription aux Startech’s Days avant le 5 mars

Un mot quand même sur les événements placés sous l’enseigne « WorldSkills Belgium », comme les Startech’s Days, avec plus de 100 animations pour découvrir les métiers. Suite au Covid, l’édition 2020 a été reportée aux 8 et 9 novembre 2021. Il est déjà possible de réserver la date pour venir s'informer et tester des métiers, et, qui sait, trouver celui que chacun aura envie de pratiquer.

À côté des animations, les Startech’s Days hébergent les compétitions. Les jeunes peuvent montrer à des employeurs, à leurs professeurs, à leur famille, leur savoir-faire technique, mais aussi toutes les autres compétences professionnelles et humaines qu’ils ont en eux. Ils expriment leur passion pour le métier qu’ils ont choisi. Ils se dépassent et ils sont fiers de ce qu’ils réussissent à réaliser. Certains travaillent aujourd’hui en entreprise, d’autres ont lancé la leur.

© WorldSkills Belgium

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous