Selon la Fédération des Étudiants francophones, il faut 500 euros par mois en moyenne pour un kot étudiant à Bruxelles, qui bat de loin tous les records en la matière.

 À Liège, Mons, Namur et Louvain-la-Neuve, il faut compter environ 350 euros par mois. Ces prix sont malheureusement loin d’être à la portée de toutes les bourses.

"Le problème n’est pas le manque de kots étudiants mais plutôt le prix élevé de certains kots. Si vous cherchez un kot à 700 euros par mois dans le quartier du cimetière d’Ixelles, près de l’ULB, vous n’aurez aucun souci à en trouver. Par contre, des kots à 250 euros, ce sera beaucoup plus compliqué. Il y a des promoteurs qui construisent des kots de luxe et de nombreux kots qui sont vides parce qu’ils sont trop chers. Dire qu’il y a une pénurie, n’est donc pas correct", explique Yannick Paquet, directeur de Plateforme Logement étudiant.