Le Mipim, principal rendez-vous annuel de l'immobilier mondial, se tiendra "comme prévu" début mars à Cannes, ont assuré vendredi ses organisateurs, même si l'épidémie de coronavirus a provoqué la défection de certains participants ainsi que l'annulation d'autres événements semblables.

"Le Mipim aura lieu comme prévu du 10 au 13 mars", a annoncé dans un communiqué Reed Midem, le groupe qui organise cet événement chaque année à Cannes.

Ce salon est le principal rendez-vous annuel des acteurs de l'immobilier mondial, non seulement entreprises mais aussi villes et régions. Avec plus de 25.000 participants l'an dernier, il marque un événement encore plus important pour Cannes que le Festival du cinéma en mai.

Mais l'épidémie liée au coronavirus, dont la propagation mondiale s'est accélérée cette semaine, a poussé plusieurs grands noms de l'immobilier à annuler leur venue, par mesure de sécurité, d'autant que l'Italie voisine est le principal foyer européen.

Ce sont principalement des cabinets anglo-saxons, à la réputation internationale, qui ont renoncé à venir: Cushman & Wakefield, Knight Frank ou Savills.

"A ce jour plus de 90% des sociétés maintiennent leur participation au Mipim", ont relativisé les organisateurs, assurant que le maintien du salon tenait compte des "directives des autorités locales, nationales et internationales, dont l'Organisation mondiale de la santé".

Par contraste, d'autres événements ont été annulés par les pouvoirs publics dans la région, comme les derniers jours du Carnaval de Nice. Ailleurs, les autorités ont interdit de grands salons internationaux de même nature comme celui de l'automobile à Genève, également prévu début mars mais dont l'annulation vient d'être annoncée ce vendredi.

"Le Mipim met en place une équipe médicale dédiée qui sera à disposition sur place et travaillera main dans la main avec la ville de Cannes et les autorités sanitaires pour s'assurer que tous les participants auront accès à un traitement médical et/ou conseils dans le cas peu probable où ils en auraient besoin", ont conclu les organisateurs du salon immobilier.