Rencontre avec Lancelot Ullens, responsable du département vente à l’agence située au Châtelain, qui nous parle du marché immobilier dans ce quartier et de son évolution au cours de ces dernières années.

Quelles sont les caractéristiques du Châtelain ?

Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le quartier du Châtelain : « branché », « bobo », « cosmopolite», « festif » ou même « m’as-tu-vu ». Le Châtelain, c’est le Marais Bruxellois. Son âme c’est son marché du mercredi distillant le sentiment d’être dans un village au cœur de la ville. Le succès de ce marché a permis au quartier de se développer en attirant des restaurants, des bars, des galeries d’arts, des boutiques de mode et de décoration et des commerces de proximité (fleuristes, libraires, épiceries fines, traiteurs, etc). Bref un quartier animé 7 jours sur 7, 18 heures sur 24 où le monde attire le monde.

Ces atouts en font un quartier très prisé par les expatriés. Ils représentent 80% de la demande sur le marché locatif où, fait rare à Bruxelles, la demande dépasse l’offre. Ceci explique la surcote estimée entre 20 et 30% que les expats acceptent de payer pour s’offrir le voisinage de la place du Châtelain.

Côté propriétaire, nous y retrouvons des belges bien sûr mais également de plus en plus d’étrangers.

Quid des prix ?

En ce qui concerne la location, les loyers pour les studios meublés ou les petits appartements 1 chambre tournent entre 950 et 1.200 €. Pour les appartements 2 et 3 chambres non meublés, les loyers se situent entre 1.000 et 2.000 €. Les loyers des maisons varient entre 2.500€ et 4.000 €.

En ce qui concerne la vente, il est toujours difficile de parler de moyenne. Tout dépend du bien, de son état et sa localisation. Il faut compter un minimum de 4.000 €/m² pour un appartement neuf ou parfaitement rénové avec des prix qui peuvent monter jusqu’à 5.000 €/m², voire même au-delà pour les penthouses. Quant aux appartements plus anciens, la fourchette oscille entre 3.000 € et 3.500 €/m².

Les maisons se situent autour de 3.500 € du m². La fourchette variera en fonction de la localisation, l’état, la largeur de façade, la taille du terrain, etc.

Comment ont évolué les prix ?

Dans les années 90, on pouvait trouver des maisons entre 700.000 et 1.000.000 de francs belges. Aujourd’hui, les montants sont similaires… mais en Euros !
Autrement dit, les valeurs ont été multipliées par 40 en moins de 30 ans.
Tandis que les loyers se sont stabilisés, les prix de vente continuent à augmenter entre 1,5 et 2,5 % par an. Cette tendance est confirmée par des taux historiquement bas. Même si ces derniers augmentent, Le Châtelain reste et restera une valeur sûre et prisée à Bruxelles.

Quels sont les atouts de Latour et Petit ?

· Nous affinons chaque jour notre connaissance pointue du marché dans lequel nous évoluons depuis de nombreuses années avec des évaluations au plus proche du marché.

· Nous cultivons un fichier clients fort de plusieurs milliers de candidats acquéreurs de toutes nationalités.

· Nous assurons une publicité optimale afin de vous obtenir la meilleure offre du marché dans un délai allant de 15 jours à 4 mois.

· Nous garantissons un processus de vente serein tant pour le vendeur que l’acquéreur.

· Nous travaillons sur des missions courtes.

Rigueur, fiabilité, convivialité et compétence sont nos maîtres mots qui nous ont permis de nous afficher parmi les leaders du marché résidentiel à Bruxelles.