De janvier à octobre, le nombre de transactions à la Côte a augmenté de 4,4% par rapport à la même période de 2019, selon les derniers chiffres publiés vendredi par les notaires. Pour l'ensemble de la Belgique, le nombre de transactions immobilières est en baisse de 5,8% sur la période. Avec les mesures de confinement, le nombre de transactions immobilières s'est effondré en Belgique en mars, avril et mai.

Ce fut le cas également au littoral mais depuis juin, le marché s'est sensiblement redressé, selon la Fédération royale du notariat belge. En juin, le nombre de transactions à la Côte a bondi de 17,6% par rapport à juin 2019. En juillet, la hausse a été de 15,4% sur un an mais les mois d'août (+39,2%) et de septembre (+29,5%) ont été plus intenses encore. En octobre, le marché a repris son souffle à la mer (-1,5%) mais pour l'ensemble de la Belgique, il est question d'une chute de près de 19% en octobre.

Lire également "Les jeunes investissent à la Côte belge : Un acheteur sur six a moins de 35 ans"

"L'immobilier à la Côte reste donc populaire, malgré le coronavirus ou peut-être même grâce au coronavirus. Il semble que les acquéreurs d'une seconde résidence choisissent sciemment de rester dans leur pays", commente-t-on à la Fédération du notariat.

Les prix des appartements à la mer continuent par ailleurs à augmenter. En moyenne, un appartement coûte 286.416 euros (+3,7%), même s'il peut exister de grandes différences en fonction des communes.