Au cours des sept dernières années, non moins de 18 tours ont changé de propriétaire à Bruxelles ! Énorme ? "Normal", juge Jean-Philip Vroninks, CEO de la société de consultance JLL Belux, qui en a signé ou cosigné huit. "Ce produit immobilier intéresse surtout les fonds étrangers. Ceux-ci ont généralement une durée de vie de dix ans et envisagent donc leurs investissements à un horizon de sept ans."

Sur les 18 transactions, deux tours seulement, l’IT et la Regina, ont été acquises par des Belges. Les autres ont séduit des Allemands (pour 6 d’entre elles), des Américains (3), Britanniques (2), Coréens (2), Taïwanais (1), Danois (1) et Suisses (1). Deux fonds en ont même acquis chacun deux.

>> Lire aussi : Pourquoi les tours bruxelloises plaisent tant aux investisseurs étrangers