ShortissIMMO | Petite visite guidée des nouvelles de l'immobilier. Au menu: l'Office des Propriétaires, Regus, Quares...

> L’Office des Propriétaires s’internationalise

L’agence immobilière belge L’Office des propriétaires (OP, fondée en 1875), courtier (ventes et locations), gestionnaire (plus de 5.500 biens en gestion) et syndic d’immeubles (plus de 11.000 lots), a racheté la société immobilière grand-ducale Agigest, très active dans les domaines du syndic d’immeubles et de la gestion patrimoniale immobilière. L’acquisition date de juin dernier, mais la société ne l’a communiquée que récemment.

Celle-ci s’explique par la nécessité, voire l’évidence, pour l’OP, de suivre ses clients et partenaires qui ne cessent, indique-t-elle, de se développer sur le marché luxembourgeois. Agigest est surtout active à Luxembourg ville et dans les environs immédiats de la capitale du Grand-Duché. Elle occupe 25 personnes, qui toutes poursuivront leurs activités au sein du Groupe OP. Son CEO, Paulo Madureira, continuera de diriger l’entreprise dans les prochaines années.

Ce rachat permettra à l’OP, qui dispose de trois implantations, à Bruxelles, Gand et Anvers, de porter son chiffre d’affaires annuel à quelque 10 millions d’euros (soit 1,8 million d’euros de plus) et son nombre de collaborateurs à plus d’une centaine.

> Regus ouvre son 12e centre à Bruxelles

Regus, le spécialiste historique des espaces de travail flexibles, inaugure un nouveau centre d’affaires à Anderlecht, le douzième sur le territoire de la capitale. Ancré sur le site de City Dox, en bordure du canal, ce nouvel ensemble est situé au rez-de-chaussée et au premier étage d’un immeuble de bureaux flambant neuf, éco-efficient. Il accueille, sur plus de 2 000 m², 70 bureaux privatifs, 44 espaces de travail partagés, trois salles de réunion et une terrasse avec vue sur le jardin. Tous peuvent être loués à l’heure, à la journée, à la semaine ou à l’année. Au cours des trois dernières années, le nombre de centres Regus installés en Belgique est passé de 13 à 33. Bruxelles, la capitale de l’Europe, en propose donc 12 à l’heure actuelle et en accueillera d’autres dans un avenir proche.

> Quares a une nouvelle CEO et bientôt un nouveau CINO

Désireux de se concentrer plus que jamais sur l'innovation, la numérisation et la durabilité, le groupe immobilier anversois renouvelle son équipe dirigeante. Siham Rahmuni, la directrice financière et des ressources humaines depuis 8 ans, devient, à 34 ans, la nouvelle CEO du groupe. L'entreprise a par ailleurs accueilli un Chief of Innovation (CINO), Bart De Smedt. Une première, indique-t-elle dans son communiqué, dans le secteur immobilier belge. Un nouveau Chief Operating Officer (COO) a également nommé : Sonny Catelin. Les associés, Herman Du Bois et Freddy Hoorens, se concentreront désormais pour leur part sur le développement commercial et l’évolution des Fonds, y compris Quares Student Housing et Quares Sustainability Initiative. Quant à Anneleen Desmyter, l’une des cofondatrices de Quares, elle a décidé de quitter l’entreprise afin de relever un nouveau défi professionnel et vendu ses parts à ses ex-associés.

Lors de sa création en 2005, Quares ne comptait que dix collaborateurs. Quinze ans plus tard, l’entreprise est devenue un acteur important du marché avec plus de 70 collaborateurs et exerce désormais ses activités à l'échelle du Benelux.

> A l’agenda

Le prochain séminaire organisé par Laurence de Hemptinne s’annonce le mercredi 9 octobre prochain, chez ING, à Bruxelles. Il est consacré à l’urgence écologique et à la révolution du coworking et du coliving. À cet effet, l’experte a réuni un panel d’orateurs issus du nouveau gouvernement bruxellois comme le secrétaire d’État en charge de l’Urbanisme Pascal Smet, la nouvelle secrétaire d’État en charge du Logement, Nawal Ben Hamou, ou encore Alain Maron, ministre de l’Environnement et du Climat. Au rang des professionnels de l’immobilier, il y a lieu de citer Amaury de Crombrugghe, CIO d’AG Real Estate, et Benoît De Blieck, CEO de Befimmo.

Programme complet et inscriptions sur le site www.editionsetseminaires.be

> Le chiffre

-24 %

La Flandre perd… du terrain

Les terrains à bâtir disponibles en Flandre se font rares. Entre 2010 et 2017, le nombre de parcelles libres a diminué de près d’un quart (24 %), rapporte le promoteur anversois Antonissen Development Group dans un communiqué annonçant son déploiement sur le marché luxembourgeois, fort d’un projet résidentiel de huit appartements et quatre logements à Useldange (canton de Redange). Le coup d’envoi du chantier aura lieu dans le courant du mois d’octobre.