ShortissIMMO | Petite visite guidée des nouvelles de l'immobilier. Au programme : Un manoir californien devient la plus grosse vente réalisée, Londres végétalise ses murs et une chapelle de vignes en Australie.

> La propriété la plus chère de Californie

Un manoir de Los Angeles a été acquis pour 150 millions de dollars (soit 135 millions d’euros) et devient la plus grosse vente réalisée à Los Angeles. Le dernier record était détenu par une maison de Malibu vendue 110 millions de dollars (99 millions d’euros) par le co-fondateur de Hard Rock Cafe Peter Morton en avril 2018. La propriété de 2.300 m² a été achetée par un des fils de Rupert Murdoch, le magnat américain des médias, pour un montant bien inférieur au prix demandé lors de la mise en vente puisque à l'origine, le propriétaire en souhaitait 350 millions de dollars.

A l’échelle des États-Unis, cette transaction arrive en deuxième position. Loin derrière un quadruplex de 2.100 m² vendu pour 238 millions de dollars (près de 210 millions d’euros à l’époque) à New York. Soit plus de 113.000 dollars le m².

© Chartwell Mansion

> Une chapelle de vignes en Australie

Le bureau d'architecte Wilson a construit une chapelle atypique au milieu d'un champ de lavande australien, en tant qu'espace de mariage et d'événements. La chapelle Kooroomba est confectionnée de murs en bois creux, permettant la croissance des plantes rampantes sur les côtés de la structure. De simples portes en verre sans cadre ont été insérées dans la structure poreuse pour fournir une entrée symbolique dans la chapelle. Un clocher translucide au-dessus peut être sonné par les invités au mariage une fois la cérémonie nuptiale terminée.


> Un mur de plantes pour dépolluer Londres

La capitale britannique va édifier un mur de plantes, capable d'absorber huit tonnes de CO2 par an. Ce mur sera installé sur un hôtel de luxe, dans une rue prestigieuse de la City, et deviendra le plus grand mur végétal d'Europe, selon son architecte Sheppard Robson. Ce projet voit le jour dans le cadre du "Urban Greening Factor", un facteur d’écologisation urbaine quantifiant le nombre et le type de plantes à arborer.

La "Citicape House" bénéficiera de 3.716 m² de verdure vivante sur ses murs, avec près de 400.000 plantes sélectionnées, dont des espèces plus rares, ainsi réintroduites dans la biodiversité. L'intérieur comprendra un hôtel cinq étoiles de 382 chambres, des espaces de travail, des espaces de réunion et d'événements. Il comprendra également une terrasse sur le toit ouverte au public, qui offre une vue sur la cathédrale Saint-Paul à proximité.