ShortissIMMO | Petite visite guidée des nouvelles de l'immobilier. Au programme, les loyers bruxellois à la hausse, les privés se déchaînent pour be.exemplary et la conclusion d'un partenariat entre le Bruxellois Go4Green et le Français Idex.

> Loyers bruxellois : à la hausse, mais légère

Les prix des loyers ont légèrement augmenté à Bruxelles en 2018, selon l'Observatoire des loyers de la Région (qui s’est basé sur quelque 5.000 logements, soit environ 1,5 % du parc locatif de la capitale). Le loyer moyen s'élevait à 739 euros en 2018, contre 725 euros un an auparavant. Ce sont surtout les communes d'Evere et Schaerbeek qui connaissent une croissance des prix.

Autre constat, relevé par Belga : la colocation gagne du terrain. Si 11% des logements sont loués en colocation, la proportion passe à 18% si l'on ne prend en compte que les logements nouvellement emménagés.

Au cours des 20 dernières années, le niveau de confort des logements s'est considérablement amélioré, constate encore l'Observatoire: 98% des logements sont équipés d'une salle de bain et/ou d'une installation de chauffage central. Les caractéristiques de performances énergétiques des logements s'améliorent également, depuis 2008: de plus nombreux logements disposent de doubles vitrages (70%); ils sont équipés d'outils de régulation thermique (50%) et sont chauffés au gaz (80%). Cependant, seuls 55% des logements sont jugés en bon état ou en très bon état par les locataires qui y résident.

> Appel à projet : be.exemplary séduit deux-tiers d’acteurs privés

En avril dernier, le gouvernement bruxellois lançait la 4e édition de Be.exemplary, l’appel à projets de construction et de rénovation exemplaires en termes de développement urbain durable. Avec succès puisque 38 projets ont été déposés au lieu de 30 l’année précédente. Mais surtout, et c’était l’un des objectifs du concours, parce que la participation du secteur privé s’est accrue par rapport à 2018. “Après un accent particulièrement mis sur la catégorie “petits projets” en 2018, l’édition 2019 a tout mis en œuvre pour stimuler la participation du secteur privé”, indiquent ses organisateurs dans un communiqué. “Dans ce contexte, les subsides ont été substantiellement augmentés et une nouvelle catégorie (grands projets privés) a été créée” en sus des deux d’ores et déjà existantes (petits projets privés et projets publics) Résultat : sur 38 projets soumis, 24 candidatures sont issues du secteur privé.

> Énergie : Go4Green signe un partenariat avec le Français Idex

La jeune société bruxelloise Go4Green, active dans l’amélioration des performances énergétiques des copropriétés, des logements sociaux et des maisons de repos, vient de conclure un partenariat avec Idex, acteur majeur dans le secteur énergétique et environnemental français. Go4Green acquiert ainsi la possibilité de s’étendre plus rapidement en Belgique et en France. Actuellement, elle gère 95 immeubles bruxellois en copropriété (soit environ 7 000 logements) et a pour objectif de fournir de l’énergie plus verte et moins chère à 500 immeubles de la capitale.

> Le chiffre

1.000 milliards d’euros

Pour la première fois, les crédits immobiliers ont dépassé le cap des 1.000 milliards d’euros d’encours en France, rapporte l'AFP. Le Haut Conseil de Stabilité Financière note par ailleurs qu’ils s'effectuent dans des conditions qui n'ont jamais été aussi favorables: les taux sont à leur plancher historique et les durées moyennes de remboursement atteignent des niveaux jamais vus à près de 20 ans en moyenne. Cet envol des crédits immobiliers français s'explique entre autres par une hausse des prix depuis plusieurs années. L'emblème en est le passage récent du mètre carré parisien à plus de 10.000 euros en moyenne, même si les évolutions sont plus hétérogènes sur l'ensemble du territoire.