Cette 61ème édition du salon Batibouw, le plus grand salon belge de la construction, de la rénovation et de l’aménagement, se tiendra du samedi 29 février au dimanche 8 mars. Une édition en pleine évolution, faisant écho aux nouvelles aspirations et tendances. Rencontre avec Marie Franck, chargée de communication pour Batibouw.

Marie Franck, à qui s’adresse le salon Batibouw en particulier ?

Cette année, plus que jamais, à tous les publics. Mais plus particulièrement aux personnes qui construisent car elles pourront rencontrer en un seul et même endroit l’ensemble du marché. Cela leur permettra de confronter en live les différentes offres et de gagner énormément de temps. Elles pourraient aussi trouver ces informations via les sites web professionnels, mais cela serait nettement plus long et fastidieux. Le salon s’adresse aussi et surtout aux rénovateurs, qui sont de plus en plus nombreux étant donné l’évolution du marché – on construit moins. Nous avons en ce sens créé une zone spécifique dans le Palais 4 : « Inspiration ».

De quoi s’agit-il ?

La zone « Inspiration » présente quatre types d’habitats différents sur 400 m² afin que les visiteurs puissent totalement se projeter dans leur propre logement. Les produits des exposants y sont mis en scène en suivant les tendances. Il ne s’agit pas d’une succession d’articles exposés mécaniquement en rangs d’oignons, mais bien d’une immersion totale dans un univers lifetyle inspirant.

Vous avez également créé une zone « Do-it-yourself »...

Oui, tout à fait ! Il y a aujourd’hui de plus en plus de personnes débrouillardes qui souhaitent bricoler seules. A travers ce do-it-yourself (en partenariat avec Brico et certains exposants), il sera possible d’apprendre à peindre, poser un revêtement de sol ou un robinet, par exemple. L’action se déroulera sous forme de concours avec des gens que l’on interpelle dans le public afin d’apporter une touche « vivante » au salon. Signalons qu’il y aura également une partie avec des workshops destinés aux personnes plus « expertes » : on y abordera des missions plus techniques comme le travail du bois, l’usage de certains produits spécifiques, notamment. La liste des thèmes sera disponible sur www.batibouw.com dès la mi-février. Il sera alors possible de s’inscrire.

Quels conseils donneriez-vous aux visiteurs afin qu’ils préparent au mieux leur visite ?

Tout d’abord, je leur conseillerais de consulter le site web www.batibouw.com car de nombreux palais ont changé cette année. Ensuite, je leur dirais de s’enregistrer en ligne car c’est moins cher et cela permet de gagner du temps en évitant les files le jour J. Enfin, je leur recommanderais l’application « Batibouw » qui permet de se rendre d’un point A à un point B en suivant une route bien définie. Il ne sera plus possible de se perdre grâce à cette nouvelle appli !

Quelles sont les spécificités de cette 61ème édition ?

Il y aura de nombreuses nouvelles zones comme « Inspiration » et « Do-it-yourself » que nous avons abordées plus haut, mais il y aura aussi des sites de conférences. Notamment dans le Palais 12, où l’on abordera des thématiques comme le chauffage, l’énergie, l’adaptation de notre intérieur aux normes énergétiques... Il s’agit de conférences non-commerciales assurées par des experts et certaines associations partenaires. Au sein du Palais 4, nous proposerons différents types d’habitats alternatifs comme, par exemple, les yourtes, les tiny houses ou les cabanes dans les arbres. Nous aurons également une zone conseil à l’avant du Palais 5 où l’on retrouvera des architectes et les produits les plus innovants de Batibouw. La thématique écologique sera elle aussi très représentée, à travers notamment un éco-tour permettant aux personnes uniquement intéressées par les produits verts de suivre une route d’innovation personnalisée.

Selon vous, quelle a été l’évolution de Batibouw ces cinq ou dix dernières années ?

Le secteur de la construction a évolué, et le salon a suivi cette évolution. Aujourd’hui, par exemple, on construit beaucoup plus clé-sur-porte qu’auparavant. Les particuliers ne choisissent donc plus des briques ou des fenêtres eux-mêmes, mais plutôt des cuisines et des salles de bains, qu’ils personnalisent entièrement. Nous trouvons donc, en substance, beaucoup moins de briqueteries au sein du salon, et davantage de clé-sur-porte. Au niveau des visiteurs, ils sont beaucoup mieux informés qu’avant grâce aux sites web. Les exposants peuvent donc être beaucoup plus proactifs. Cela donne lieu à des échanges bien plus intéressants...

Les horaires se sont également adaptés aux visiteurs cette année...

Oui, en effet ! Le salon est désormais accessible en semaine de midi à 20h30 (au lieu de 10h à 18h30 précédemment). Cela permettra aux visiteurs de se rendre au salon après le travail, en évitant les embouteillages. Il y aura également un ticket gratuit prévu en semaine après 16h. Sans oublier notre nocturne du jeudi jusque 22h30...

© Batibouw

Quelques chiffres

· 61 : il s’agit de la 61ème édition de Batibouw

· 250 000 : c’est le nombre total de visiteurs à Batibouw

· 50 000 : c’est le nombre de visiteurs professionnels

· 9 : c’est le nombre de jours que dure Batibouw

· 800 : c’est le nombre d’exposants