Immo

La plus célèbre des rues commerciales du monde, la « 5th Av » à New York est et reste la plus chère de la planète, présentant des tarifs de plus de 29.000 euros/m2/an. Du moins sur sa partie haute, entre les 49e et 60e rues. Impossible de la dégommer, confirme la 28e et dernière enquête « Main streets across the world » du courtier Cushman & Wakefield, présentée ce mercredi au Mapic (salon international de l’immobilier commercial, Cannes, 16-18 novembre). Et ce, même si ses loyers ont chuté cette année, une première depuis la crise financière de 2008.

Le podium n’est d’ailleurs pas très différent de celui des années précédentes. La Causeway Bay de Hong Kong la suit de près, s’octroyant la 2e position à quelque 27.900 euros/m2/an, également en baisse. C’est que les enseignes s’interrogent toujours davantage sur l’équilibre entre magasins virtuels et magasins réels.

Les Champs Elysées parisiens maintiennent leur 3e position, malgré la baisse du nombre de touristes et de dépenses, mais toujours loin derrière, avec des loyers de l’ordre de 13.250 euros/m2/an. Autrement dit, plus de deux fois moins cher.

Ils auraient pu se voir rafler leur place par la New Bond Street de Londres, tant les tarifs y ont augmenté (+14,3% à 12.400 euros). Par manque de disponibilités, mais peut-être aussi dans l’attente de sa prochaine mise en piétonnier. On verra si l’an prochain le podium est bouleversé.

La rue Neuve et le Meir quasi-absents

Cette année 2016, ce n’est qu’au niveau de la 5e place que le classement change un peu : la Ginza de Tokyo grimpe, d’un coup, de 3 places, passant de la 8e à la 5e (12.100 euros).

Suivent alors la Via Montenapoleone de Milan (qui parvient toujours à mêler luxe et détaillants de masse), la Pitt Street Mall de Sydney, la Myeongdong de Seoul (la seule à monter d’un cran), la Bahnhofstrasse de Zurich et la Kohlmarkt de Vienne. Dont les tarifs s’échelonnent de 12.000 à 4.620 euros/m2/an.

Avec ses 1850 euros/m2/an, la rue Neuve bruxelloise fait assez pâle figure. Et si elle se retrouve dans le classement des 70 rues les plus chères au monde, c’est uniquement parce que sur les 462 rues analysées, Cushman & Wakefield ne garde qu’une seule rue commerçante par pays. Le Meir anversois aurait pu s’y retrouver aussi puisqu’il affiche 2.000 euros/m2/an.

A noter qu’un gros tiers (36%) des 462 rues analysées ont vu leurs loyers augmenter. Un record par les temps qui courent où les enseignes sont davantage tournées vers leur stratégie de vente, entre vente en ligne, présence physique et expérience client. Et Cushman & Wakefield de noter, pour ceux qui veulent découvrir une nouvelle manière de faire du commerce, de visiter le Primark de Madrid ou l’Apple Store réaménagé de Regent Street à Londres

TOP 10 DES PLUS CHÈRES RUES COMMERÇANTES

Rank 2016 / Localisation / Loyer/m2/an en euros

1. New York, Upper 5th Avenue (49th - 60th Sts) 29,065.5

2. Hong Kong, Causeway Bay 27,884.0

3. Paris, Avenue des Champs Élysées 13,255.2

4. London, New Bond Street 12,433.6

5. Tokyo, Ginza 12,102.9

6. Milan, Via Montenapoleone 12,000.0

7. Sydney, Pitt Street Mall 9383.4

8. Seoul, Myeongdong 8793.5

9. Zurich, Bahnhofstrasse 8,408.0

10. Vienna, Kohlmarkt 4620.0

(source: Cushman & Wakefield)