Entreprise On craint une externalisationde certains services. Et un risque de licenciements à la clé.

Selon nos informations, Axa Assurance envisage d’externaliser ses services d’impression et de gestion du courrier. Ceux-ci gèrent et conçoivent les nombreux documents, brochures marketing, contrats et lettres que reçoit et envoie quotidiennement le groupe d’assurance. L’option d’un outsourcing ferait en tout cas partie des possibilités sur la table de la direction. Au total, 110 personnes pourraient être touchées par cette réorganisation interne. Une décision ferme devrait être prise début septembre.

"Axa veut se recentrer sur son cœur de métier en abandonnant toutes les activités périphériques , explique une source interne. Actuellement, 30 personnes travaillent au service d’impression et 80 au service courrier. Parmi les candidats à une reprise figurent les entreprises Ricoh et Xerox. On ne comprend pas que le groupe envisage un outplacement alors que des investissements importants en matériel ont récemment été consentis."

En interne, on s’inquiète au sujet du devenir des employés qui passeraient sous un nouveau pavillon. Il faut dire que la vente des assurances obsèques Lilas au courtier Dela a laissé de mauvais souvenirs au personnel d’Axa. Peu de temps après cette externalisation, 81 des 118 membres du personnel repris ont été licenciés, confirme un représentant de Dela. Parmi eux, 15 personnes ont ensuite été réengagées, tandis que les autres ont été indemnisées.

"Les employés d’Axa jouissent de nombreux avantages , explique notre source. Pour le repreneur, il est quasiment impossible de conserver des employés qui gagnent pratiquement le double du reste du personnel. Il faut que ce genre de procédés se sache."

Du côté d’Axa, on confirme que des réflexions sont en cours suite à la montée en puissance du phénomène de digitalisation. "Une décision devrait être prise dans le courant du mois de septembre , explique la porte-parole, Valentine Vaquette. Mais nous n’avons rien décidé d’externaliser. Nous voyons au cas par cas avec les employés si des solutions existent." Traduction : une réduction de l’emploi pourrait remplacer une externalisation de certains services.

"Le papier est de moins en moins utilisé , poursuit Valentine Vaquette. Il est normal de mener des réflexions là où le travail diminue. C’est le cas dans toutes les entreprises." Ce constat n’est cependant pas partagé par tout le monde en interne. "L’utilisation du papier est plutôt stable , explique-t-on. On anticipe une baisse à plus long terme mais qui peut dire comment les choses vont évoluer."

Beaucoup de mouvements chez Axa

Ces derniers temps, les nouvelles se sont succédées au sujet d’Axa Assurance. Il y a quelques semaines, Emmanuel de Talhouët, l’ancien CEO du groupe, avait annoncé qu’il fallait diminuer les coûts de personnel pour maintenir la compétitivité de l’entreprise.

Et début juin, on apprenait que le Néerlandais Frank Koster succédait à Emmanuel de Talhouët, qui occupait le poste de CEO depuis janvier 2010. Après le profil "financier" de Talhouët, Axa aurait privilégié un profil plus "marketing et commercial" pour muscler le développement commercial de l’entreprise et dynamiser la marque.

A côté de cela, les réflexions sur la diminution des coûts continue.