Entreprise

La Garantie de revenus aux personnes âgées. La Grapa, pour les initiés. Un système insuffisamment connu en Belgique aux yeux de certains, et qui permet aux retraités ne disposant que d’une faible pension de compléter leur maigre enveloppe mensuelle. Un complément légal qui profitait, au 31 décembre 2010, à plus de 101 000 personnes, selon des chiffres avancés par le groupe Ecolo à la Chambre. Et un budget qui vient d’être sévèrement raboté par le gouvernement fédéral à l’occasion de l’ajustement budgétaire de 2012, dénoncent aujourd’hui les Verts.

"La Grapa est le filet de sauvetage pour les aînés - et surtout les aînées, deux tiers des bénéficiaires étant des femmes - qui n’ont pas pu constituer suffisamment de droits pendant leur carrière (carrière incomplète, temps partiels revenus trop faible, séparation, etc.) , explique Georges Gilkinet, député Ecolo. S’il y a des économies à réaliser ce n’est certainement pas en rognant les revenus des plus faibles" , ajoute-t-il en annonçant que le budget consacré à la Grapa est passé de 489 à 456 millions d’euros cette année. Soit un peu plus de 32 millions de moins. " Le nombre de bénéficiaires de la Grapa est en constante augmentation, relève encore Georges Gilkinet. Ce qui témoigne à la fois de l’augmentation des situations précaires chez les aînés et l’utilité de ce dispositif."

Ce dispositif n’est pourtant nullement remis en cause. Ni même les montants alloués aux bénéficiaires, assure le cabinet de Vincent Van Quickenborne (Open VLD), ministre des Pensions. Il s’agit bien d’un ajustement budgétaire, réaffirme son porte-parole. Il s’explique en deux temps. Premièrement, l’augmentation du coût de ce dispositif social n’a été que de 50 % que de ce qui était initialement prévu l’an dernier. Ce qui permet de diminuer l’enveloppe de 9 millions d’euros pour 2012. Ensuite, on assiste à une stabilisation de l’augmentation du nombre de bénéficiaires de la Grapa, poursuit le cabinet Van Quickenborne. Une évolution qui explique le reste du réajustement suggéré par l’administration fédérale des Pensions, assure encore le ministre libéral. "Cette décision ne remet pas du tout en cause cette politique" , prend soin de préciser le porte-parole. En d’autres termes, les montants perçus ne seront pas rabotés. "D’ailleurs, le budget total de la Grapa demeure supérieur cette année si on le compare aux années précédentes. Il était de 437 millions d’euros en 2011 et de 415 millions en 2010."

Rappelons au passage que le montant de base de la Grapa s’élève actuellement à 972 euros pour un isolé et à 648 euros pour un cohabitant. Le budget Grapa venant compenser une éventuelle différence entre ces montants et ceux des pensions perçues par les bénéficiaires. Bon à savoir. D’autant que l’ombudsman des Pensions "constate que de nombreux ayants droit ne font pas appel à ce système, faute d’information adéquate" , note Ecolo. L’avenir dira si les Verts ont raison de s’inquiéter de cette coupe budgétaire.