Entreprise

Le président russe Vladimir Poutine a estimé mardi que les problèmes des banques françaises aux Etats-Unis résultent d'un "chantage" exercé pour que Paris renonce à livrer des navires de guerre Mistral à la Russie.

"Nous sommes au courant de la pression que nos partenaires américains font sur la France pour qu'ils renoncent à la livraisons des Mistral en Russie", et qu'on leur a fait comprendre que s'ils y renonçaient "les sanctions sur les banques seront levées ou diminuées". 

"Comment peut- on qualifier cela autrement que de chantage?", a-t-il demandé au cours de son discours annuel de politique étrangère.