Entreprise

Décoller loin vers l’est. C’est le pari que s’apprêterait à relever Brussels Airlines dans les prochains mois. Selon nos informations, la compagnie aérienne belge a ainsi réservé des créneaux horaires ("slots") pour deux destinations indiennes depuis Bruxelles pour cet automne (à partir de novembre). Il s’agit de New Delhi et Mumbai. Attention, cela ne veut pas dire que Brussels Airlines va forcément aller en Inde. Il n’est, en effet, pas rare que des compagnies commandent des "slots" sans les concrétiser. En fait, le transporteur aérien belge a jusqu’à la fin de ce mois pour clarifier sa situation auprès des autorités aéroportuaires en retirant les créneaux qu’elle n’utilisera pas. D’après différentes sources, c’est bien Mumbai, la capitale économique de l’Inde, qui intéresse d’abord Brussels Airlines. "Nous prendrons une décision définitive sur cette destination dans les prochains jours", fait-on savoir auprès de la compagnie.

Une opportunité, mais un pari risqué

Le pari est risqué. Brussels Airlines s’aventurerait dans un marché asiatique qu’elle ne connaît absolument pas, puisque ces vols "long courrier" sont actuellement concentrés sur l’Amérique du Nord et l’Afrique. En fait, ce serait un choix d’opportunité : le départ de Jet Airways de Zaventem en mars dernier a laissé un marché potentiel énorme pour Brussels Airlines.

Pour rappel, la compagnie indienne, qui reliait l’Inde à l’Amérique du Nord via son hub européen à Bruxelles, a décidé de plier bagage vers Amsterdam. Brussels Airlines a déjà repris l’une des destinations desservies par Jet Airways depuis Zaventem, à savoir Toronto au Canada. Reste à se tourner vers l’Asie où, malgré le soutien du partenaire de Brussels Airlines, Air India, le coup de poker est important. Bernard Gustin, le patron du transporteur belge, n’a jamais caché que Mumbai était une option sérieusement envisagée par sa compagnie. Il y a quelques semaines, il expliquait ainsi que le nouvel et dixième Airbus A330 (long courrier), qui sera livré à Brussels Airlines avant la fin de l’année, servirait soit à relier l’Inde, soit une nouvelle destination africaine (probablement au Nigéria). Mumbai semble se rapprocher puisqu’aucune nouvelle ville du "Continent noir" ne se trouve dans les créneaux commandés par la compagnie belge pour cet automne.