Carsid prolonge l'arrêt de ses installations

BELGA Publié le - Mis à jour le

Entreprise

La direction de l'entreprise sidérurgique Carsid, située à Marcinelle (Charleroi), a annoncé aux syndicats mercredi au cours d'un conseil d'entreprise la prolongation de l'arrêt de ses installations, notamment son haut-fourneau, jusqu'au 31 mars 2011. Carsid, qui emploie un millier de travailleurs, est à l'arrêt depuis le 11 novembre 2008 et le déclenchement de la crise financière et économique.

La direction de l'entreprise, qui fait partie du périmètre de Steel Invest and Finance (SIF), la co-entreprise des groupes Duferco et Novolipetsk Steel (NLMK), justifie sa décision de maintenir à l'arrêt la phase à chaud carolorégienne par la nouvelle baisse des demandes d'acier et l'"importante chute des prix", enregistrées au cours de ce 4ème trimestre 2010. "Le manque de visibilité sur le 1er trimestre 2011 et l'écart entre le prix de revient de la brame Carsid et le prix de vente de la brame sur le marché étant toujours important il ne serait pas raisonnable d'envisager pour l'instant le redémarrage des installations", explique l'entreprise. "Les conditions de chômage pour le personnel seront maintenues ainsi que les formations dispensées pendant les périodes de chômage", insiste la direction.

Par ailleurs, concernant le sort de SIF, les discussions, en cours depuis plusieurs semaines entre Duferco et le groupe sidérurgique russe NLMK, se poursuivent. "Dès qu'un accord aura été trouvé, dans les plus brefs délais, le personnel et les partenaires sociaux, seront informés", indique encore la direction de Carsid.

Le président de Duferco Belgium, Antonio Gozzi, était présent, en tant qu'actionnaire, lors du conseil d'entreprise de ce mercredi. Tout en disant comprendre l'inquiétude des travailleurs, il a indiqué qu'il faut encore laisser un peu de temps aux actionnaires pour trouver une solution pour tous. Outre Carsid, SIF compte parmi ses actifs Duferco La Louvière, Duferco Clabecq, Manage Steel Center, Jemappes Steel Center, Safef et Trebos, soit un total quelque 3.200 travailleurs en Belgique.

BELGA

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Pourquoi l'avenir de Ryanair est peut-être en danger

    Le groupe aérien à bas coût Ryanair a annoncé lundi que son bénéfice net avait chuté de 29% lors de son exercice comptable 2018-2019 à cause d'une baisse des prix des billets, sur fond de concurrence effrénée. Lors de l'exercice du 1er avril ...

  2. 2
    Mauvaise nouvelle pour les restaurants du chef britannique Jamie Oliver

    L'entreprise gérant les restaurants du chef britannique Jamie Oliver devrait se déclarer en faillite ce mardi, rapportent plusieurs médias britanniques. La chute de cet empire culinaire menace quelque 1.300 emplois.

  3. 3
    Des perquisitions au sein de la grande distribution: voici les magasins concernés

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere.

  4. 4
    Remise en service du Boeing 737MAX? Des pilotes européens tirent la sonnette d'alarme

    Des pilotes européens ont jugé jeudi "profondément inquiétant" d'envisager la remise en service du Boeing 737 MAX, récemment mis en cause dans deux catastrophes aériennes, sans répondre d'abord aux "nombreuses questions" soulevées par la conception ...

  5. 5
    20190513 - BELGIQUE, BRUXELLES: Portrait Isabelle Grippa, directrice generale de Hub Brussels le 13 mai 2019. PHOTO OLIVIER PAPEGNIES / COLLECTIF HUMA Interview
    "Docks, Neo et Primark ne sont pas des modèles à suivre"

    Isabelle Grippa, Forestoise de 39 ans, est sortie de l’ombre, l’été dernier, lors de l’annonce de sa nomination à la tête de Hub Brussels, la nouvelle "super" agence publique bruxelloise (née de l’intégration d’Atrium, Impulse et Brussels Invest & ...

Les derniers articles de ParisMatch.be

cover-ci

Cover-PM

Facebook