Charleroi vendra ses actions... à Paris

N.Gh. Publié le - Mis à jour le

Entreprise

On n'était pas au bout de ses surprises en annonçant, jeudi, la future introduction en Bourse du Sporting de Charleroi. Hier, les deux actionnaires du club Abbas Bayat (81 pc), patron du groupe Chaudfontaine, et Enzo Scifo (19 pc), entraîneur, ont dévoilé quelques-unes des modalités de l'opération. C'est ainsi que l'on a appris que le Sporting de Charleroi avait choisi la Bourse de Paris pour faire coter ses actions et non Bruxelles.

Un choix étonnant mais que les responsables du club justifient par le fait `que le partenaire financier du Sporting dans l'opération est une entreprise basée à Paris, la société Europe Finance Industrie (EFI)´. Quant à savoir si le club de Charleroi peut se targuer (déjà) d'une notoriété suffisante pour se faire coter sur un marché étranger, c'est évidemment une autre affaire. Réponse des dirigeants: `Le Sporting de Charleroi n'est peut-être pas connu en France mais Enzo Scifo et même Abbas Bayat, eux, le sont suffisamment!´ Dès lors, les responsables du Sporting précisent qu'EFI leur a assuré que les investisseurs français pourraient être intéressés par l'opération. Bien sûr, les investisseurs belges - et notamment les supporters du club - pourront également souscrire sans problème à l'opération.

Une opération qui devrait se dérouler au printemps prochain mais dont on ne sait pas encore grand-chose. `Le Sporting est en contacts réguliers avec la Commission des opérations de Bourse en France (la Cob) auprès de laquelle nous avons déposé un dossier. Ce n'est qu'à la fin de ces discussions avec la Cob que nous obtiendrons le feu vert´, reconnaissent les dirigeants du club.

Ceux-ci n'ont pas voulu préciser quel serait le montant du capital mis en Bourse. Il s'agira en tout cas, dans un premier temps, d'une somme très modeste, quasiment symbolique puisqu'on évoque prudemment du côté du Sporting un montant de quelques dizaines de millions de BEF - ce qui en Bourse ne représente pas grand-chose. Le montant placé en Bourse proviendra d'une augmentation du capital et il est prévu qu'à la suite de l'opération, les deux actionnaires actuels de la société continuent à détenir une part majoritaire dans le capital du Sporting.

Reste évidemment à convaincre le marché, ce qui ne sera pas simple au vu du scepticisme qui a accompagné l'annonce de la future cotation en Bourse du club carolo. Le travail ne manque pas pour les dirigeants. `Nous voulons professionnaliser le club et ses structures à un horizon de 4 à 5 ans. Cela passe notamment par l'investissement dans de jeunes joueurs, le développement d'Internet, une meilleure politique marketing´, ont annoncé Abbas Bayat et Enzo Scifo. La tâche s'annonce ardue: l'année passée, le club a terminé l'année avec une perte de 80 millions (pour un budget de 200 millions) et avant d'être transformée en société anonyme, l'asbl Sporting de Charleroi avouait un passif de 240 millions.

© La Libre Belgique 2001

N.Gh.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    "Leroy est devenue l’emmerdeuse du moment, mais avec un bon dividende…"

    On se souvient des rapports difficiles qu’entretenait feu Didier Bellens avec le pouvoir politique lorsqu’il était à la tête de Belgacom. Ses derniers mois de mandat à la tête de l’entreprise publique ont été un calvaire. La cote de Dominique Leroy ...

  2. 2
    Reportage
    Un nouveau monde et des logements à Pairi Daiza : à quoi ressemble l'énorme chantier en cours

    La Libre a pu visiter, en avant-première, “The Last Frontier”, le nouveau et 8e monde en construction à Pairi Daiza, qui sera accessible au printemps. Ce monde abrite aussi les premiers hébergements du parc . Immersion.

  3. 3
    Ilham Kadri, nouvelle CEO de Solvay: "J’aime simplifier la complexité"

    Solvay a choisi Ilham Kadri pour succéder à Jean-Pierre Clamadieu. La nouvelle CEO va devoir engranger les profits du virage stratégique amorcé il y a cinq ans par son prédécesseur. Le développement durable et la diversité sont ses chevaux de ...

  4. 4
    Le succès fou des trottinettes Lime à Bruxelles

    Deux mois seulement après le lancement de Lime à Bruxelles, le service de mobilité urbaine en free-floating fait déjà partie intégrante du quotidien des Bruxellois. Au total, plus de 220.000 kilomètres ont déjà été parcourus en trottinette électrique Lime dans les rues de la capitale.

  5. 5
    Proximus : Qui sont ces administrateurs représentant l’État sous pression ?

    Depuis quelques jours, des questions se posent sur le rôle des administrateurs représentant l’État belge (NdlR : actionnaire de Proximus à hauteur de 53,5 % des actions) au sein du conseil d’administration (CA) de Proximus. Deux questions viennent à ...

cover-ci

Cover-PM