Entreprise

Coca-Cola Belgium, le distributeur belge du célèbre producteur de sodas, a annoncé jeudi, lors de conseils d'entreprise convoqués pour l'occasion sur ses différents sites, son intention de restructurer l'an prochain ses activités logistiques en Belgique, une restructuration qui pourrait entraîner la suppression de 50 emplois.

Concrètement, Coca-Cola Entreprises Belgium (CCEB), qui commercialise les marques de la multinationale américaine en Belgique, entend concentrer ses activités logistiques dans cinq centres de distribution au lieu de huit.

Les sites d'Oostkamp, Evere et Barchon, dont les services logistiques emploient au total 180 personnes, devraient fermer, tandis que ceux de Gand, Anvers, Hasselt, Gosselies et Chaudfontaine seraient davantage développés, a précisé la société dans un communiqué.

CCEB, producteur licencié et distributeur des marques du géant américain (Coca-Cola, Sprite, Fanta, Minute Maid, Chaudfontaine...) dont il assure également la logistique, emploie actuellement 2.600 personnes en Belgique, dont 750 au sein de ce dernier département.

Cinquante emplois y sont appelés à disparaître, mais la direction de l'entreprise a précisé qu'elle souhaitait «limiter au maximum l'impact social de cette restructuration, aussi bien pour les employés qui partiraient que pour ceux qui resteraient ».

A cette fin, Coca-Cola Belgium se concentrera en priorité sur l'abandon du recours à des intérimaires et ne prolongera plus systématiquement des contrats temporaires, l'objectif étant «de limiter au maximum la résiliation de contrats à durée indéterminée ».

La direction de la filiale belge de Coca-Cola justifie notamment cette décision par la nécessité d'adapter sa structure logistique à l'évolution de la clientèle, très marquée ces 10 dernières années, et de faire face à une baisse de la productivité conjuguée à une hausse des coûts.

«Une restructuration est nécessaire tant pour pouvoir opérer de façon plus rationnelle et efficace que pour être en mesure de réagir en fonction de situations de marché changeantes », précise-t-elle.

La direction a entamé jeudi la procédure de consultation des travailleurs dans le cadre de la loi Renault sur les licenciements collectifs. Aucun agenda précis n'a encore été établi.

«Nous voulons conclure le plus rapidement possible plan social », a simplement indiqué un porte-parole de Coca-Cola Belgium. Le centre de distribution d'Oostkamp devrait fermer vers la mi-2006, ceux de Barchon et Evere six mois plus tard.

Coca-Cola Belgium a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires de 957 millions d'euros pour un volume de vente de 881,6 millions de litres.