Entreprise

La clinique des Deux Alice (Uccle) sera libérée fin de cette année. Et reconvertie en logements. Le promoteur Beaufort House, qui a acquis le site fin 2009, espérait pouvoir démarrer les travaux au lendemain du transfert de l’hôpital avenue De Fré. Il devra attendre. Attendre la finalisation du PPAS (plan particulier d’aménagement du sol) en cours de réalisation sur le quartier, afin de s’y conformer. Mais surtout prendre le temps de recommencer la procédure (dépôt de permis et nouvelle enquête publique) avec un projet revu en tenant compte de l’avis de la Commission de concertation (CC), rendu fin de semaine dernière. "On n’est pas contre une reconversion en logement", indique d’emblée un des représentants du Comité de Quartier du Groeselenberg, entendu et écouté par la Commission, même si l’absence quasi totale d’équipements d’intérêt collectif les a titillés; la Commission en impose désormais, dont une crèche. Mais c’est surtout la démesure du projet, plus anachronique encore que le bâtiment actuel dans ce quartier d’unifamiliales, qui les a interpellés. "Le bâtiment existant avait été autorisé du fait d’une grande zone de recul par rapport au voisinage. Ce que n’est plus le cas du projet, rehaussé ici, suite à la conversion des étages techniques en bâti, allongé là, jusqu’à la limite de la parcelle." Dans son avis, la CC impose de réduire les rehaussements et de prévoir un minimum de recul. Autre pierre d’achoppement : le parking de 168 véhicules sur un seul niveau qui, ajouté aux fondations, "bétonnait" quasiment 90 % de la surface, avec risque de problèmes de perméabilité. A revoir, donc, quitte à mettre 2 niveaux de parkings en sous-sol. Enfin, il y a le vallonnement du terrain, qui doit être maintenu. Si le projet de Beaufort House semblait plus imposant, c’est aussi qu’il modifiait le relief, rasant la butte qui, de la rue, dissimule - mais assombrit - une partie du bas de l’immeuble. C.M.