Entreprise

Moins d’un an après son apparition dans le paysage audiovisuel belge, Eleven Sports Network (ESN) poursuit son expansion à un rythme digne des plus grands sprinters. "La Libre" a en effet eu la confirmation, lundi, que les deux chaînes de télévision éditées par ESN - Eleven et Eleven Sports - allaient être reprises, dès le mois prochain, dans l’offre TV d’Orange Belgique. L’intention de l’ex-Mobistar serait d’intégrer ces deux chaînes dans l’offre de base Internet/TV sans surcoût durant la première année.

Mi-2015, Proximus avait été le premier opérateur à accueillir les chaînes Eleven et Eleven Sports dans son offre de télévision digitale. Ce "deal" avait constitué une rampe de lancement idéale pour ESN. Le nouveau venu avait, en revanche, eu un peu plus de mal à convaincre Telenet et VOO. Dans un premier temps, les deux câblo-distributeurs avaient tout simplement rejeté les avances d’ESN… Et pour cause : le lancement de Eleven et Eleven Sports s’était accompagné par l’acquisition de contrats sportifs détenus, jusque-là, par VOO/Be TV et Telenet. Ce fut notamment le cas de la prestigieuse compétition américaine de basket (NBA). Mais, début décembre, ces derniers décidaient finalement d’intégrer les deux chaînes dans leur bouquet sportif respectif. ESN avait ainsi réussi, en moins de six mois, à convaincre les trois plus grands distributeurs de chaînes de télé en Belgique.

Accord aussi en vue avec SFR

Pour que le bonheur du réseau ESN soit total, il restait encore à attirer deux autres distributeurs : SFR (ex-Numericable) et Orange Belgique. Anouk Mertens, directrice générale d’ESN en Belgique, est donc parvenue à ses fins avec Orange. Et SFR, dont la maison-mère est le puissant groupe Altice de Patrick Drahi ? "Nous sommes toujours en discussion, avec la volonté d’aboutir à un accord prochainement", nous a-t-elle répondu, sans vouloir en dire davantage. Mais il ne s’agirait plus que d’une question de jours, voire tout au plus de quelques semaines, pour qu’un accord soit aussi bouclé avec SFR (câblo-opérateur présent dans plusieurs communes bruxelloises et hennuyères).

Si ESN arrive à convaincre SFR, le réseau fondé en 2015 par l’homme d’affaires italien Andrea Radrizzani aura réussi un joli tour de force. Egalement présent au Luxembourg, en Pologne, à Singapour et à Taiwan, ESN a pu faire valoir, auprès des distributeurs TV, un portefeuille de droits sportifs très alléchant. En Belgique, la chaîne Eleven, exclusivement au football, propose déjà des rencontres en direct de la Liga espagnole, la Ligue 1 française, la Série A italienne ou encore les compétitions anglaises de coupe. Eleven Sports, la seconde chaîne du réseau, propose quant à elle un ensemble international de sports comme la NFL, la NBA, le tennis, le cyclisme, etc. Tous ces contenus sont en outre accessibles, moyennant un abonnement, via la plateforme ESN (dont une nouvelle application vient d’être lancée).

La Jupiler Pro League en ligne de mire

Interrogée sur l’intérêt de ESN à acquérir les droits du championnat belge de football (Jupiler Pro League), dont le contrat est dans sa dernière année, Anouk Mertens explique que cette acquisition devra "avoir un sens"… Et de préciser : "C’est une question à la fois de coûts (acquisition des droits, captation et production des matches,…) et d’accords de distribution (chaînes TV, plateforme en ligne… Il faudra voir, le moment venu, si le ‘business case’ peut fonctionner. Mais c’est une option que nous envisageons". Le tout exprimé avec un léger sourire…