Entreprise

Etonnement et incompréhension. Tels étaient les sentiments les plus répandus parmi les métallos liégeois, il y a quelques jours, à l'annonce de la décision d'Arcelor d'avancer de plus de deux mois la fermeture du haut-fourneau six (HF 6) de Seraing.

Face à l'ampleur du malaise, et grâce à un carnet de commandes qui semble se remplir à nouveau, Arcelor pourrait décider de reporter la fermeture du HF 6 de quelques semaines. C'est, en tout cas, l'information qui circulait ce jeudi parmi les travailleurs du haut-fourneau, sans qu'aucune date précise ne soit connue pour le moment. «On a d'abord parlé du 19 avril, puis du 26 et enfin de début mai», nous a précisé l'un d'entre eux. Certaines sources, plus optimistes encore, parlaient même d'un report jusqu'au mois de septembre.

Soulager les sous-traitants

De son côté, Jean-Claude Marcourt, ministre PS de l'Economie et de l'Emploi de la Région wallonne, a confirmé l'information: «Ce report a bel et bien été discuté lors de la rencontre avec la direction. Je pense qu'Arcelor n'avait pas mesuré l'impact de sa décision pour la région. Car si les conséquences du report sont minimes pour les travailleurs du haut-fourneau, dont la plupart seront reclassés, il en va tout autrement pour les sous-traitants.» Privés d'un de leurs plus gros clients, certains risquaient, en effet, de ne pas survivre, pris de court par la décision d'Arcelor.

Outre cet impact positif -mais très limité- pour l'économie de la région, ce geste est également de nature à restaurer une confiance fortement mise à mal ces dernières semaines par le géant français de l'acier.

Le froid confirmé?

Certains, parmi les syndicats notamment, craignaient que cette fermeture anticipée ne soit qu'une première étape avant d'autres coupes sombres. «Bien entendu, ce petit délai supplémentaire est important. Mais ce qui compte par-dessus tout actuellement, c'est que le groupe confirme rapidement ses engagements dans le froid. Ce n'est que lorsque nous aurons toutes les garanties de ce côté que nous pourrons voir l'avenir plus sereinement», a ajouté Jean-Claude Marcourt.

Une nouvelle réunion entre la direction, les syndicats et le cabinet Marcourt est prévue lundi prochain. Une décision quant à la date de fermeture définitive du HF 6 sera prise à l'issue de cette rencontre, à laquelle devrait assister une des grosses pointures du groupe, en la personne de Guillermo Ulacia, le directeur général acier «plat carbone» d'Arcelor.

© La Libre Belgique 2005