Entreprise

Gérard Lamarche, l’un des deux administrateurs délégués, donne "une nouvelle orientation à sa carrière".

Quelques jours à peine après l’annonce du décès d’Albert Frère, GBL, le groupe contrôlé par les familles Frère et Desmarais, a annoncé d’importants changements dans la gouvernance.

C’en est fini avec la direction bicéphale assurée par Ian Gallienne, le gendre d’Albert Frère, et le Belge Gérard Lamarche. Ian Gallienne "assumera seul la direction opérationnelle de la société en qualité de CEO", indique le communiqué publié lundi après la clôture de la Bourse. Quant à Gérard Lamarche, il a décidé "de ne pas demander le renouvellement de son mandat de co-administrateur délégué et ainsi donner une nouvelle orientation à sa carrière après sept années passées dans le groupe".

Ces changements, qui prendront effet après l’assemblée de GBL du 23 avril 2019, ne seraient nullement liés au décès d’Albert Frère, ni aux rumeurs persistantes de mésentente entre les deux actuels administrateurs délégués ni encore à l’enquête dont fait l’objet LafargeHolcim (une des participations de GBL) pour financement des groupes terroristes en Syrie, entend-on en interne. Et il est trop tôt pour savoir qui reprendra les différents mandats de Gérard Lamarche comme administrateur représentant GBL chez LafargeHolcim, Umicore, SGS et Total.

Le camp Frère ayant la direction exécutive du groupe, la présidence du conseil reviendra au Canadien Paul Desmarais Jr, qui prend ainsi la place de Gérald Frère, le fils d’Albert, lequel devient vice-président du CA.