Kid Paddle a créé sa boîte

Philippe Galloy Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Les entreprises naissent parfois d'un état de nécessité. C'est ainsi qu'est apparue Midam Productions, une SPRL (société privée à responsabilité limitée) dédié à la gestion des droits dérivés du personnage de bande dessinée Kid Paddle. «Vu le succès de sa BD, Midam (l'auteur de Kid Paddle, NdlR) s'est vite retrouvé confronté à la gestion d'une quantité impressionnante de licences», explique Araceli Cancino, gestionnaire de Midam Productions et épouse de l'auteur. «Le problème est que la gestion lui prenait du temps qu'il ne pouvait pas consacrer à son métier de dessinateur. C'est pourquoi il m'a demandé de m'occuper de l'aspect commercial de Kid Paddle.»

Les droits dérivés ont explosé après la diffusion d'un dessin animé tiré de la bande dessinée. Ces droits portent sur tous les accessoires à l'effigie du héros, tels que des cartables, des figurines, des jeux vidéo, etc. La mission d'Araceli Cancino est de contrôler les licences afin d'assurer la qualité du produit et le respect de l'univers de Kid Paddle. «Ce travail crée les conditions qui permettent à l'auteur de se consacrer exclusivement à la création», précise-t-elle. Midam Productions prend aussi en charge certains aspects du marketing, les relations avec la presse et les contacts avec les fans. «Au point de vue du marketing, le but est de trouver, avec l'éditeur, des stratégies propres au personnage de Kid», explique Araceli Cancino. Au début, l'éditeur (Dupuis) a été assez étonné qu'un auteur s'entoure pour négocier non seulement son contrat mais aussi les aspects commerciaux de son personnage. «Mais à présent, cette nouvelle façon d'envisager la relation entre auteur et éditeur est acceptée par les responsables éditoriaux», signale Araceli Cancino. Concrètement, elle intervient lors de l'élaboration d'une campagne de publicité autour d'un nouvel album, par exemple. «Midam et moi avons aussi des idées à faire valoir lors de l'élaboration d'une stratégie marketing. Nous avons par exemple organisé des réunions pour trouver des slogans sur la série.» Midam Productions a généré un chiffre d'affaires de 600000 € en 2004. «Chaque année, nous investissons pour améliorer le travail au quotidien», précise Araceli Cancino. Il y a un peu plus d'un an, l'entreprise a changé de locaux, pour s'installer dans une maison où l'atelier de dessin est bien distinct des pièces consacrées au reste des activités. Dessinateur de BD à succès, aujourd'hui, c'est une véritable entreprise. Au point qu'il «faudra peut-être engager quelqu'un d'ici quelques années», conclut... Madame Midam.

© La Libre Belgique 2005

Philippe Galloy

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Pourquoi l'avenir de Ryanair est peut-être en danger

    Le groupe aérien à bas coût Ryanair a annoncé lundi que son bénéfice net avait chuté de 29% lors de son exercice comptable 2018-2019 à cause d'une baisse des prix des billets, sur fond de concurrence effrénée. Lors de l'exercice du 1er avril ...

  2. 2
    Mauvaise nouvelle pour les restaurants du chef britannique Jamie Oliver

    L'entreprise gérant les restaurants du chef britannique Jamie Oliver devrait se déclarer en faillite ce mardi, rapportent plusieurs médias britanniques. La chute de cet empire culinaire menace quelque 1.300 emplois.

  3. 3
    Des perquisitions au sein de la grande distribution: voici les magasins concernés

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere.

  4. 4
    Remise en service du Boeing 737MAX? Des pilotes européens tirent la sonnette d'alarme

    Des pilotes européens ont jugé jeudi "profondément inquiétant" d'envisager la remise en service du Boeing 737 MAX, récemment mis en cause dans deux catastrophes aériennes, sans répondre d'abord aux "nombreuses questions" soulevées par la conception ...

  5. 5
    20190513 - BELGIQUE, BRUXELLES: Portrait Isabelle Grippa, directrice generale de Hub Brussels le 13 mai 2019. PHOTO OLIVIER PAPEGNIES / COLLECTIF HUMA Interview
    "Docks, Neo et Primark ne sont pas des modèles à suivre"

    Isabelle Grippa, Forestoise de 39 ans, est sortie de l’ombre, l’été dernier, lors de l’annonce de sa nomination à la tête de Hub Brussels, la nouvelle "super" agence publique bruxelloise (née de l’intégration d’Atrium, Impulse et Brussels Invest & ...

cover-ci

Cover-PM

Facebook