Krëfel voit de plus en plus grand

Sandrine Vandendooren Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Contrairement aux apparences, la société Krëfel n'est pas allemande. Son nom est bien inspiré de Krefeld, une ville d'outre-Rhin, mais ses origines sont 100pc belges. Et le spécialiste de l'électroménager, qui compte 60 magasins dans le pays et un au grand-duché de Luxembourg, porte toujours les couleurs nationales et est resté aux mains des descendants de son fondateur: Auguste Marcel Poulet.

De père en fils

C'est en 1958 que l'aventure Krëfel débute. Auguste Marcel Poulet, qui travaille pour une société allemande fabricant des téléviseurs à Krefeld (petite ville située près d'Aix-la-Chapelle), décide de lancer sa petite entreprise de vente de TV noir et blanc par correspondance. «Il a baptisé sa société Krëfel car à l'époque les produits d'électroménager à consonance allemande avaient bonne réputation», raconte Pascal Poulet, administrateur de la société et petit-fils du fondateur. En 1965, une nouvelle loi sur la vente à distance incite Auguste Marcel Poulet à changer son fusil d'épaule; il ouvre son premier magasin à Schaerbeek. «Au départ, Krëfel voulait se profiler comme grossiste. Les vitrines complètement blanchies incitaient les clients à rentrer dans le point de vente», précise Pascal Poulet. Krëfel a connu une rapide expansion, sous la houlette des deux fils du fondateur. Dans les années 80, la chaîne totalise une trentaine de magasins en Belgique. Mais l'enseigne évolue au fil des années. «Krëfel a changé quatre fois son concept de vente: les magasins étaient d'abord de petite taille et situés en ville; ils se sont ensuite déplacés dans les rues commerçantes des centres villes et ont abandonné leur devanture toute blanche; au début des années 90, Krëfel a ouvert son premier magasin en périphérie urbaine et depuis 2 ans, les nouveaux points de vente sont plus spacieux (de plus de 2000 m), toujours localisées aux abords des grands axes routiers».

Tout sous le même toit

L'assortiment s'est étoffé aussi: aux TV et à l'électroménager sont venus s'ajouter le multimédia (jeux, photo digitale), la téléphonie et l'informatique. Et quand la superficie le permet, des cuisines équipées.

Toutes les enseignes sont la propriété de la société, qui emploie 570 personnes en Belgique. Krëfel semble ne pas connaître la crise:

«l'année 2002-2003 fut notre meilleure année», affirme Jos Van Belle, également administrateur de la firme. Son chiffre d'affaires a atteint les 140 millions d'euros, en hausse de 15 pc par rapport à l'année précédente et le bénéfice net a crû de 40 pc, à 4,2 millions. La raison de ce succès? «Les consommateurs sont de plus en plus dépendants des produits que l'on vend. Les appareils électroménagers ou une télévision sont devenus des produits de nécessité. De plus, notre nouveau concept de magasin qui propose un grand choix de produits et qui fait la part belle aux nouvelles technologies marche très bien», explique Pascal Poulet. La chaîne compte déjà 7 Krëfel de la nouvelle génération. «Le but est d'ouvrir nos nouveaux magasins avec ce concept. Mais pour ce faire, il faut de grands emplacements».

Leader du marché

Avec leur nouveau slogan publicitaire «Chez Krëfel et nulle part ailleurs», la chaîne entend davantage affirmer sa position de leader sur le marché belge de l'électroménager, où la guerre des prix fait aussi rage.

«Nous remboursons aussi la différence si un client trouve le même appareil moins cher ailleurs». D'après les dirigeants de l'entreprise, 1,2 million de familles belges achètent, au moins une fois par an, un produit chez Krëfel.

© La Libre Belgique 2003

Sandrine Vandendooren

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    "Leroy est devenue l’emmerdeuse du moment, mais avec un bon dividende…"

    On se souvient des rapports difficiles qu’entretenait feu Didier Bellens avec le pouvoir politique lorsqu’il était à la tête de Belgacom. Ses derniers mois de mandat à la tête de l’entreprise publique ont été un calvaire. La cote de Dominique Leroy ...

  2. 2
    Reportage
    Un nouveau monde et des logements à Pairi Daiza : à quoi ressemble l'énorme chantier en cours

    La Libre a pu visiter, en avant-première, “The Last Frontier”, le nouveau et 8e monde en construction à Pairi Daiza, qui sera accessible au printemps. Ce monde abrite aussi les premiers hébergements du parc . Immersion.

  3. 3
    Ilham Kadri, nouvelle CEO de Solvay: "J’aime simplifier la complexité"

    Solvay a choisi Ilham Kadri pour succéder à Jean-Pierre Clamadieu. La nouvelle CEO va devoir engranger les profits du virage stratégique amorcé il y a cinq ans par son prédécesseur. Le développement durable et la diversité sont ses chevaux de ...

  4. 4
    Le succès fou des trottinettes Lime à Bruxelles

    Deux mois seulement après le lancement de Lime à Bruxelles, le service de mobilité urbaine en free-floating fait déjà partie intégrante du quotidien des Bruxellois. Au total, plus de 220.000 kilomètres ont déjà été parcourus en trottinette électrique Lime dans les rues de la capitale.

  5. 5
    Proximus : Qui sont ces administrateurs représentant l’État sous pression ?

    Depuis quelques jours, des questions se posent sur le rôle des administrateurs représentant l’État belge (NdlR : actionnaire de Proximus à hauteur de 53,5 % des actions) au sein du conseil d’administration (CA) de Proximus. Deux questions viennent à ...

cover-ci

Cover-PM