Entreprise

C'est ce qu’on appelle une belle carotte. Le patron de Ryanair, Michael O’Leary, pourrait gagner un “bonus” extrêmement élevé dans les prochaines années. Pour toucher ce pactole, l'Irlandais doit soit doubler le bénéfice de la compagnie low cost, soit doubler le cours de son action en Bourse, et ce dans les cinq ans à venir... Explications.