Entreprise

La FN Herstal n'a pas remporté le marché du futur fusil d'assaut de l'armée française. La Direction générale de l'armement a en effet indiqué jeudi au groupe allemand Heckler & Koch que ce dernier avait remporté le contrat de réalisation du programme "Arme Individuelle Future" (AIF), a fait savoir vendredi soir le ministère français de la Défense. L'opération d'armement AIF vise à remplacer le FAMAS dont la conception remonte aux années '70. Cinq propositions avaient été retenues dont la candidature liégeoise.

"Le fusil d'assaut retenu est le HK 416 F. Ce fusil, au calibre OTAN de 5,56 mm, possède la capacité de tirer les grenades à fusil et peut recevoir un lance-grenades de 40 mm pour augmenter sa puissance de feu", précise le ministère de la Défense.

Ce marché, évalué à 350 millions d'euros, selon des médias français, "contribue à renforcer les solides liens entre l'Allemagne et la France dans la Défense et dans l'industrie de l'armement en particulier". Il prévoit la livraison de plus de 100.000 armes, d'accessoires, de munitions et de diverses prestations. Les livraisons sont prévues dès 2017 et s'échelonneront sur une dizaine d'années.

La filiale française du groupe allemand, située à Saint-Nom-la Bretèche, à l'ouest de Paris, sera sollicitée dans le cadre de cette commande.