Entreprise

Où la descente aux enfers du Fyra s’arrêtera-t-elle ? Ce n’est pas pour tout de suite apparemment... En effet, vu tous les ennuis que connaît le TGV "low-cost" exploité conjointement par les Pays-Bas et la Belgique (via la SNCB), la proche mise en service de la liaison Anvers-Breda (aux Pays-Bas) est finalement compromise. Cette information est confirmée par la SNCB.

Rappel : en plus de la liaison Bruxelles-Amsterdam, désormais suspendue en raison notamment de l’interdiction donnée aux Fyra de circuler en Belgique, une liaison à haute vitesse devait être lancée spécifiquement entre Anvers et Breda et ce, à la demande des Pays-Bas. Pourquoi ? Car le recours aux Fyra aurait permis aux passagers de gagner une demi-heure sur le trajet.

Ainsi, à partir du 8 avril 2013, huit trains Fyra devaient assurer chaque jour la liaison entre les deux villes. Mais voilà, comme indiqué, l’entrée en service des Fyra entre Anvers et Breda est reportée à plus tard. Beaucoup plus tard, même...

Réunion au sommet vendredi

"Evidemment, c’est fort compromis... Tout d’abord, en raison du défaut de matériel côté belge puisque la SNCB n’a pas réceptionné les trois Fyra commandés. De même, du côté hollandais, l’achat des rames a été suspendus et il manque donc sept Fyra, explique Nathalie Pierard, la porte-parole de la SNCB. P ar conséquent, nous ne disposons pas des trains pour assurer la nouvelle liaison Anvers-Breda. De toute façon, en Belgique, les Fyra ont reçu l’interdiction de circuler sur la ligne 4 qui recouvre en partie la liaison Anvers Breda. La direction de la SNCB va rencontrer ce vendredi à La Haye les Néerlandais de la société NS Hispeed - des membres de leur gouvernement devraient être présents - sur le Fyra et la liaison Anvers-Breda sera bien évidemment à l’ordre du jour."

La Belgique et les Pays-bas ont négocié pendant des années une amélioration de la desserte ferroviaire entre les deux villes. Un accord avait été finalement trouvé début décembre 2012 entre les deux entreprises ferroviaires nationales.