Entreprise

Depuis plusieurs années, l’émission “Patron incognito” est diffusée par la chaîne de télévision M6 en France. Et elle connaît un grand succès puisqu’elle rassemble près de 3 millions de téléspectateurs en moyenne. Son principe est simple : pendant quelques jours, un patron, déguisé et donc méconnaissable, visite son entreprise incognito et se mêle aux membres de son personnel au travail, échangeant avec eux. Jusqu’à présent, un seul patron belge, celui de Tom & Co, s’était prêté au jeu. Philippe de Selliers, CEO de Leonidas, est le deuxième à avoir relevé le défi, en octobre dernier. L’émission qui le met en scène sera visible ce mardi soir sur M6 et sera diffusée plus tard en Belgique.

Sur 10 jours au total

Au total, la préparation et le tournage de l’émission, en Belgique et dans le nord de la France, se sont étalés sur près de 10 jours”, raconte celui qui dirige Leonidas depuis près de 2 ans. “Je me suis laissé pousser la barbe pendant 5 semaines, on m’a maquillé, ajouté des cheveux et une perruque, des lunettes, on m’a habillé…”.

Résultat : Philippe de Selliers devient Nicolas (le prénom de son fils) Bourzy (le surnom de son cousin) et se présente comme un collaborateur lambda dans l’usine de Bruxelles et un magasin en France, notamment. Il y rencontre plusieurs employés de Leonidas : Malorie, conseillère en vente en France, Adèle, manutentionnaire à Bruxelles, Logan, qui approvisionne les réfrigérateurs et les rayons de points de vente.

Une expérience dont il ne retire que du positif. “Pour deux raisons, notamment : un, je suis un homme de terrain mais quand on se rend dans une usine ou un point de vente, on arrive forcément avec sa casquette de CEO et on n’est pas toujours sûr que les employés osent dire vraiment ce qu’ils pensent. J’ai vraiment appris des choses sur ce qui fonctionne bien et moins bien dans notre entreprise et cela m’a donné des idées en termes de formation, de procédures et de partage de bonnes pratiques. Deux, c’était une manière de montrer à notre personnel en France que leur maison-mère belge est très impliquée et concernée par ce qui s’y passe” – l’Hexagone est le premier marché étranger de Leonidas, avec 325 boutiques, pour 420 en Belgique.

“Une énergie folle”

Si Philippe de Selliers avait initialement hésité à participer à l’émission – vu notamment le temps qu’elle réclame -, il se réjouit donc, in fine, d’avoir accepté. “Je sais que cela peut paraître un peu ‘bateau’ mais l’émission m’a fait rencontrer des employés qui étaient hyper-motivés par la marque Leonidas, par nos produits. Cela m’a vraiment permis de voir le métier comme on le pratique sur le terrain, sans aucun filtre. C’est une chance que tous les responsables d’entreprise n’ont pas. Cela m’a en tout cas donné une énergie folle pour l’avenir”.

Et si un employé avait critiqué le “boss” et la société, sans savoir que… ? “Cette émission est totalement bienveillante, elle ne cherche pas à mettre un membre du personnel ou le patron en difficulté ou en porte-à-faux”, répond le CEO de Leonidas.