Entreprise

Les actionnaires belges vont-ils bloquer le rachat de Brussels Airlines par Lufthansa ce mercredi ? C’est l’une des possibilités évoquées par ces derniers qui pourraient engager des actions en justice contre la compagnie allemande. D’après nos informations, ces actionnaires vont se mettre d’accord pour ne pas signer la lettre, envoyée par Lufthansa et actant le rachat de la compagnie belge ce mercredi. "On ne demande pas à un condamné à mort de signer sa propre exécution", fait savoir une source proche du dossier. Plusieurs actionnaires belges, qui se sentent floués par les Allemands, ont également contacté un avocat depuis plusieurs mois pour défendre leur cause. Et d’après les juristes que nous avons contactés, leur point de vue est tout à fait défendable, devant les tribunaux.

Pour rappel, suite à un accord datant de 2008, Lufthansa, déjà actionnaire principal de Brussels Airlines, a la possibilité de racheter les 55 % restant actuellement aux mains des actionnaires belges. Mais le prix proposé par les Allemands (2,6 millions d’euros) est très loin de celui espéré (aux alentours de 150 millions d’euros) par les Belges. Cet important rabais est dû au fait que la compagnie de Diegem est toujours endettée, à hauteur de 45 millions d’euros par rapport à Lufthansa.

(...)