Entreprise

Pour l’heure, dans les parcs d’attractions, animaliers et de loisirs, on prépare la nouvelle saison qui commence avec les vacances de Pâques, début avril (à moins que les lieux ne soient accessibles toute l’année ou presque, ce qui n’empêche pas les aménagements). On construit, tond, taille, nettoie, peint, peaufine les spectacles, révise les attractions, planifie les événements. Et on investit plus ou moins fortement pour (ré)attirer les visiteurs. Inventaire de quelques lieux.

Bobbejaanland (Lichtaart) s’était offert, en 2011, une nouvelle montagne russe pour ses 50 ans (5 millions d’euros). Pas de nouvelle attraction cette année, mais des investissements qui s’élèvent à 1,5 million, destinés aux travaux de maintenance du parc et à l’entretien des attractions. Ceci dit, les visiteurs auront droit, dans la tradition du parc, à de nouveaux spectacles et événements originaux (ce qui ne rentre pas dans ce budget).

Le Domaine des grottes de Han affiche un investissement global de 750 000 euros en 2014. Développement principal cette année : l’ouverture d’un sentier pédestre à travers la Réserve d’animaux sauvages. De quoi proposer aux visiteurs de choisir entre un circuit en "safari car" à travers ce parc de 250 ha, une balade à pied de 5 km ou une combinaison des deux. Les travaux sont en cours. L’extension complète du sentier sera achevée en juin.

A Mini-Europe, on investit aussi pour rénover plusieurs maquettes, notamment. A Océade, son proche voisin, 450 000euros ont été consacrés, cet hiver, à la complète rénovation thématisée des vestiaires. "En réalité, au cours des cinq à six dernières années, c’est plus de 3 millions que nous avons investis autour d’Océade", indique l’administrateur délégué, Thierry Meeùs.

En attendant les très médiatisés pandas

Pairi Daiza fête ses 20 ans cette année et a décidé de frapper un grand coup pour l’arrivée de ses deux pandas géants, en direct de Chine, fin février-début mars. Mais les pandas ne seront pas les seuls nouveaux venus; il faudra compter aussi avec les léopards des neiges, tapirs de Malaisie et takins dorés. Côté investissements, le parc ne lésine pas, avec un total de 10 millions d’euros consacrés au territoire des pandas et au somptueux temple bouddhiste en construction dans une extension du jardin chinois; aux territoires des autres arrivants, et à des projets que Pairi Daiza ne révélera qu’à l’aube de la nouvelle saison.

Plopsaland De Panne, après des investissements conséquents l’an dernier (plus de 12 millions), remet le couvert cette saison avec un espace aquatique à la thématisation unique qui est en cours de réalisation. Un investissement qui grimpe à 16 millions. A Plopsa Indoor Hasselt, c’est un budget de 250 000 euros qui est prévu pour le renouvellement d’une attraction.

Enfin, ce sont, en gros, 18 millions qui seront investis en 2014 au Zoo d’Anvers et à Planckendael. A Anvers est notamment prévue une nouvelle savane dont le coût total, 20 millions, se répartit sur deux ans. Planckendael proposera "un continent américain revu et additionné d’une promenade des manchots, un aéroport spécial dans la serre asiatique rénovée et une nouvelle plaine de jeux", entre autres.A.Ma.