Entreprise

Au cours du troisième trimestre 2003, l'actif net global des OPC belges et étrangers vendus en Belgique a augmenté de 1,73 milliard d'euros soit une progression de 1,3 pc par rapport au 30 juin 2003. Cet encours s'élevait au 30 septembre 2003 à 131,12 milliards d'euros.

Une fois de plus, ce sont les fonds investis en valeurs à revenus variables qui sont la raison de la hausse des fonds vendus en Belgique. L'encours de cette catégorie d'actifs a augmenté de 1,68 milliard d'euros et représentait 70 pc du marché au 30 septembre dernier. Dans ce groupe d'OPC, toutes les catégories de fonds sont concernées par la hausse. Ce sont néanmoins les fonds d'épargne-pension (+4 pc), les OPC immobiliers (+4 pc) et les pricaf (+6 pc) qui enregistrent les plus fortes hausses suivis par les OPC d'actions, les OPC avec protection en capital et les OPC Mixtes.

AMATEUR PRUDENT

L'encours des OPC investis en valeurs à revenus fixes reste quant à lui inchangé. La part de marché de ces fonds représente environ 30 pc de l'encours global des OPC vendus en Belgique. Dans cette catégorie, les OPC monétaires ont baissé de 4 pc.

Au cours de ce troisième trimestre, 50 nouveaux compartiments ont été lancés sur le marché belge. Parmi ces 50 nouveaux compartiments, 32 offrent une protection en capital pour un total de près de 3 milliards d'euros. L'investisseur belge reste donc un grand amateur de sicav. Il reste encore relativement prudent puisque les fonds avec protection en capital se maintiennent parmi ses favoris dans les classes de fonds investis en actions.

© La Libre Belgique 2003