Entreprise

La filiale belge de la banque ABN-Amro va supprimer 30 emplois. La banque a annoncé jeudi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de procéder à un licenciement collectif, a indiqué dans un communiqué Filip Oosthuyse, représentant du syndicat LBC-NVK, au nom du front commun syndical.

Quelque 450 personnes sont employées chez ABN-Amro Belgique. Depuis la reprise d'ABN-Amro par le consortium formé par les banques Fortis, Banco Santander et Royal Bank of Scotland (RBS), la banque a été scindée en deux parties. "La partie private banking a été attribuée à Fortis Banque, tandis que le corporate-poot a été intégré à RBS", indiquent les syndicats.

La partie attribuée à Fortis est entre-temps passée aux mains de Fortis Pays-Bas. Environ 330 personnes ont alors déménagé vers les Pays-Bas. Outre Fortis, RBS a également connu des problèmes. La banque avait besoin d'un crédit de 15 milliards de livres. "Ces problèmes ont aujourd'hui pour conséquence que RBS modifie de manière drastique sa politique (...). Trente des 120 collaborateurs risquent de perdre leur emploi", relève le front commun syndical.

Selon ce dernier, c'est du "jamais vu" que RBS restructure déjà sa nouvelle banque en Belgique, alors qu'elle n'en est même pas encore propriétaire.

"RBS décide de brader sa branche mid-corporate alors que cette activité est maintenant vraiment rentable", regrette encore le communiqué.