Entreprise

L'entreprise gérant les restaurants du chef britannique Jamie Oliver a été placée en réorganisation judiciaire et a demandé un délai de paiement mardi, a-t-elle indiqué alors que des médias britanniques annonçaient sa faillite. Ce moratoire est souvent l'étape préliminaire à une faillite à proprement parler. La BBC affirme que KPMG a été désigné comme curateur. La chute de cet empire culinaire menace quelque 1.300 emplois. Vingt-cinq restaurants sont concernés dont 23 de la chaîne "Jamie's Italian", mais aussi deux établissements londoniens: un Barbecoa et le Fifteen.

L'entreprise est en difficulté depuis deux ans. Un certain nombre de restaurants ont déjà fermé leurs portes, à l'époque le chef bien connu grâce à des apparitions télévisuelles avait pointé le Brexit.

Jamie Oliver, également connu pour ses livres de recettes et sa lutte pour une alimentation plus équilibrée dans les cantines scolaires, s'est déclaré "attristé". "Nous avions lancé Jamie's Italian en 2008 pour secouer positivement le marché des restaurants de milieu de gamme au Royaume-Uni, avec des ingrédients de qualité, des standards plus élevés du bien-être animal (...) et c'est exactement ce que nous avons fait."