Entreprise

Depuis quelques mois, l’application Spott fait frissonner les annonceurs : créée par la jeune société flamande Appiness, elle vous permet, depuis votre fauteuil, de "cliquer" sur certains objets que vous voyez apparaître à l’écran. A partir du son émis par votre télévision, Spott reconnaît en effet des produits et les "marque", aussi bien en direct qu’en rediffusion, pour des films ou des émissions de plateau… 

Pourquoi faire ? Plusieurs choses, dont les associer à la boutique correspondante en ligne. Autrement dit, si quelque chose vous séduit ou vous est bien "vendu", ce qui est incontestablement une des spécialités séculaires du média télévisé, vous pourrez désormais obtenir immédiatement des informations et/ou passer commande.

Ce type d’application change les comportements des téléspectateurs et casse l’image d’un média exclusivement "subi". On entendait déjà parler abondamment du "second screen", soit le fait de regarder la télé tout en surfant. Spott permet en plus, en temps réel, de faire des achats au cœur même d’un programme. C’est donc de la télé-boutique d’un genre nouveau. 

Et son co-fondateur a sans doute raison lorsqu’il affirme que "Spott n’est pas seulement une boutique en ligne mais aussi une plateforme où vous pouvez trouver de l’inspiration et la partager avec vos amis ou votre famille." Le partage, la discussion et les communautés d’utilisateurs sont en effet tout aussi importants pour les marques, qui récolteront, dans les nombreuses traces laissées en ligne, de précieuses informations sur leur clientèle, les tendances, les coups de cœur et les flops.

RTL, en Belgique francophone, a déjà débuté sa collaboration avec Spott pour des émissions taillées sur mesure ("Les Reines du shopping" entre autres). Depuis peu, les marques s’y mettent elles-mêmes. Potentiellement, elles sont nombreuses à pouvoir tirer profit d’une technologie comme celle développée par Appiness. Dans le secteur des vêtements, JBC vient d’ouvrir le bal. 

Le succès de ce type de campagne dépend d’abord du nombre de personnes qui possèdent l’application sur leur smartphone. Mais surtout, il ne dénature en rien l’essence même du spot télévisé, qui peut continuer d’être créé selon les bonnes vieilles recettes (plus ou moins appréciées), sur lesquelles viendra se greffer une nouvelle technologie qui ne changera rien pour ceux qui ne veulent rien changer, mais qui change tout pour qui le souhaitent.