Entreprise

"Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien Skeyes. 

"Les aéroports et la Sowaer vont déposer une requête unilatérale pour demander la continuité du service et réclamer des astreintes s'il n'est pas assuré. Par ailleurs, le comité stratégique de la Sowaer va être convoqué de manière à lancer une action sur le fond pour réclamer des indemnisations. Les aéroports n'ont pas à subir l'impact causé par Skeyes", a précisé le ministre. "Enfin, une fois que nous avons reçu l'étude du consultant Pegasus, nous analyserons les alternatives fiables à Skeyes".

"Il n'y a rien de pire que d'avoir un partenaire qui n'est plus fiable", a ajouté le ministre se référant à Skeyes.

Le conseil d'administration de l'aéroport de Charleroi se réunit jeudi pour se prononcer sur ces actions. Celui de Liege Airport sera convoqué dans l'urgence. Le comité stratégique de la Sowaer doit se réunir dans le courant de la semaine.