Entreprise L'entreprise d'Elon Musk demanderait plus de 167 millions de dollars de dommages et intérêts à son ancien ingénieur, Martin Tripp.

L'ex-employé de Tesla soupçonné d'avoir exporté des données illégalement est plus que jamais dans le viseur d'Elon Musk. Dans un mail envoyé par ce dernier à l'ensemble de ses collaborateurs, le patron de Tesla fait référence à une "opération de sabotage massive et destructrice", appelant tout employé constatant ce genre de comportement à le signaler. Suite à ces accusations, Martin Tripp avait déposé une demande à la SEC pour obtenir le statut de lanceur d'alerte, ayant averti selon lui les clients de l'entreprise de dangers qu'ils encouraient. A ce jour, nous ne savons toujours pas quelle sera l'issue de cette requête.

Mais si, à l'origine, l'entreprise d'Elon Musk ne réclamait qu'un million de dollars de dommages et intérêts à Martin Tripp, la somme a quelque peu augmenté depuis lors. Tesla demanderait désormais 167 millions de dollars à son ancien employé selon des documents internes sur lesquels aurait mis la main CNBC. "Le prétendu montant des dommages réclamés par Tesla se rapporte à la baisse supposée du cours de l’action Tesla en vertu des informations que M. Tripp a fournies à la presse l’été dernier", a expliqué l'avocat de l'ancien ingénieur à CNBC. Ce dernier a ajouté que la demande de dommages et intérêts par Tesla relève de l'"absurde".