Entreprise

Bernard Madoff, 70 ans, risque jusqu'à 20 ans de prison et une amende de 5 millions de dollars s'il est reconnu coupable d'avoir mis en place une "pyramide", précise un communiqué conjoint du procureur Lev Dassin et de la police fédérale américaine (FBI).

Selon le document, Madoff a révélé mercredi à ses employés de la société "Bernard L. Madoff Investment Securities LLC" qu'il avait fondé une société parallèle frauduleuse.

S'adressant à son personnel, l'homme d'affaires a déclaré qu'il "était fini, n'avait plus rien et avait perdu environ 50 milliards de dollars", poursuit le communiqué.

Il a reconnu avoir monté une énorme pyramide financière frauduleuse, mais a ajouté qu'il se rendrait aux autorités après avoir utilisé les 200-300 millions de dollars qui lui restaient --dans une société distincte-- pour solder ses dettes envers "certains salariés, sa famille et ses amis", ajoute le document.

Le communiqué précise que 7 janvier dernier, le financier avait déclaré à la SEC, le gendarme de la Bourse de New York, que sa société de conseil en investissements --celle qui s'est avérée frauduleuse-- servait entre 11 et 25 clients pour un montant total de 17 milliards de dollars qui lui avaient été confiés en gestion.

Le "National Association of Securities Dealers Automated Quotations" (Nasdaq) est la deuxième Bourse de New York après le New York Stock Exchange. Axé plus particulièrement sur les valeurs technologiques, il se présente comme le plus grand marché électronique d'actions du monde.