Entreprise Les gagnants du concours de technologie BERT ont été proclamés à l’issue de la finale organisée au musée Train World. Et cette année, c'est l’école Sint Lambertus de Westerlo qui a remporté le concours relatif à la lutte contre les graffitis sur les trains.

Les graffitis sur les trains sont un véritable fléau pour la SNCB. En effet, en 2018, leur nettoyage a coûté 4,3 millions d'euros (contre 4,1 millions en 2017). "Ce qui correspond à un total de 31 euros le mètre carré, soit 138.000 mètres carrés de nettoyés l'année dernière. Le bon entretien des trains joue un rôle essentiel dans la satisfaction des clients, une priorité pour la SNCB. C’est la raison pour laquelle les graffitis qui sont malheureusement encore trop souvent apposés sur les trains doivent être retirés le plus rapidement possible", rapporte Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

Et cette année, HR Rail et la SNCB avaient placé la huitième édition de BERT, la BElgian Railways competition for Technicians, sous le signe du nettoyage et de la détection des graffitis sur les trains.