Pourquoi les 40 milliards d’euros "d’argent noir" seront difficilement récupérables

Avant la DLU ter, il n’était même pas possible de régulariser des capitaux prescrits de manière forfaitaire.

Pourquoi les 40 milliards d’euros "d’argent noir" seront difficilement récupérables
©BELGA
Plus de 40 milliards d’euros d’argent noir ont été rapatriés en Belgique, sans payer ni impôts ni amendes, lors des précédentes vagues de régularisation fiscale de 2006 à 2013, a calculé la Cour des comptes , un rapport sur lequel nos confrères du Tijd ont pu mettre la main. Cette masse d’argent pourrait-elle être le prélude à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité