Le Belge est le travailleur le plus taxé au monde

La charge fiscale sur les salaires a fortement diminué en 2020, atteignant son plus bas niveau depuis 2000, sous l'effet d'une baisse généralisée des revenus mais surtout de l'augmentation des transferts directs aux familles, selon un rapport de l'OCDE publié ce jeudi.

Le Belge est le travailleur le plus taxé au monde
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'édition 2021 de l'étude "Les impôts sur les salaires" met en évidence "la baisse sans précédent du coin fiscal" dans la plupart des 37 pays de l'OCDE, que l'Organisation de coopération et de développement économiques définit comme le total des impôts sur le revenu et cotisations sociales, diminué des prestations sociales, et exprimé en pourcentage des coûts de main-d'œuvre pour un salarié moyen.

En 2020, cette charge fiscale a fortement diminué pour les trois catégories de foyers étudiées: les parents isolés, les travailleurs célibataires et les couples avec deux enfants disposant d'un seul salaire.

"Ce déclin est intervenu dans un contexte marqué par l'impact du Covid-19 sur le marché du travail et des baisses généralisées des salaires nominaux moyens, ainsi que par le déploiement de mesures d'aide aux entreprises et aux ménages, mises en œuvre par le biais du système fiscal ou sous la forme de transferts directs", explique l'OCDE dans son rapport de 800 pages.

Le "coin fiscal"

En 2020, le "coin fiscal" pour un célibataire rémunéré au salaire moyen s'est établi à 34,6%, en repli de 0,39 point par rapport à 2019. Il a diminué dans 29 pays de l'OCDE, mais augmenté en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Corée ou encore en Suède et en Turquie. Malgré une baisse de 0,76 point de pourcentage, la Belgique reste le pays de l'OCDE au poids fiscal le plus lourd pour cette tranche de la population, à 51,5%.

Au niveau de l'OCDE, la baisse est encore plus marquée pour les ménages avec enfants: de 1,1 point à 24,4 %, "un recul inédit depuis au moins 2000, date de la première édition" de cette publication, souligne l'OCDE. Là encore, malgré une baisse (de 1,23 point de pourcentage), la Belgique garde la charge fiscale la plus lourde des 37 pays, avec 43,4 %.

Sur un an, la charge fiscale pour cette catégorie a diminué dans 31 pays, particulièrement en Lituanie, aux États-Unis, en Pologne, en Italie, au Canada et en Corée. Là encore, la Nouvelle-Zélande fait exception.

L'organisation basée à Paris relève enfin que la fiscalité varie considérablement d'un pays à l'autre, "le coin fiscal du salarié célibataire moyen allant de 0 % en Colombie à 51 % en Belgique". La France se situe dans le peloton de tête, devant l'Italie mais derrière l'Autriche et l'Allemagne.

Sur le même sujet