La circulaire de la BNB va-t-elle pousser les banques à dénoncer des clients "suspects" ?

Quel sera l'effet de la circulaire de la BNB qui invite les banques à vérifier l’origine de fonds rapatriés lors des régularisations fiscales ? Il risque d’y avoir de nombreux dossiers déposés à la Cellule de Traitement des Informations Financières. Car le hic, c’est que la "DLU quater" (régularisation fiscale et sociale) n’est plus possible…

La Banque nationale de Belgique (BNB) invite les banques à vérifier l’origine des fonds rapatriés à l’occasion des régularisations fiscales précédentes et à faire une déclaration à la CTIF, qui lutte contre le blanchiment.
©Shutterstock
Les nombreux Belges qui ont profité de l’amnistie fiscale – appelée DLU pour “déclaration libératoire unique” – depuis la première initiée en 2004 par l’ex-ministre des Finances Didier Reynders (MR), doivent-ils s’inquiéter...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité