Prix élevés de l'énergie : en cas de nouveau contrat, mieux vaut éviter le tarif fixe

Il peut aussi être intéressant de conserver les contrats en cours, qui ont par exemple été conclus en 2020 alors que les prix étaient bas.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'électricité et le gaz naturel s'échangeant à des prix élevés en ce moment, le régulateur fédéral de l'énergie, la Creg, déconseille pour l'instant de conclure de nouveaux contrats d'énergie avec un tarif fixe. Les prix de l'électricité et du gaz ont atteint des sommets ce mois-ci. En conséquence, en cas de nouveau contrat d'énergie, il vaut mieux éviter le tarif fixe, recommande la Commission de régulation de l'électricité et du gaz. Sinon, il faudra payer un prix élevé pendant toute la durée du contrat. "Les produits avec des prix variables ou indexés, en revanche, bénéficieront automatiquement d'éventuelles baisses de prix à l'avenir", explique le régulateur.

Il peut aussi être intéressant de conserver les contrats en cours, qui ont par exemple été conclus en 2020 alors que les prix étaient bas. La Creg préconise de consulter les comparateurs de prix pour vérifier s'il est avantageux de changer de fournisseur.

Malgré la hausse des prix, le potentiel d'épargne des ménages en matière d'énergie reste conséquent. La Creg a calculé que changer de contrat pour le gaz pouvait mener à une économie de 500 euros par an et pour l'électricité de plus de 200 euros par an.

Sur le même sujet