En juillet, la croissance du secteur privé en zone euro a atteint son plus haut depuis l'an 2000

L'activité du secteur privé dans la zone euro a enregistré en juillet une croissance à un niveau inédit depuis juillet 2000, portée par la "réouverture de l'économie" liée à la levée des restrictions anti-Covid.

En juillet, la croissance du secteur privé en zone euro a atteint son plus haut depuis l'an 2000
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

D'après cette première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit., l'indice a progressé ce mois-ci à 60,6, après 59,5 en juin.

Un chiffre inférieur à 50 signifie que l'activité se contracte, alors qu'à l'inverse elle progresse si le chiffre est supérieur à ce seuil.

"La réouverture de l'économie accompagnant l'allègement des restrictions sanitaires a entraîné la plus forte croissance de l'activité globale de la zone euro depuis 21 ans en juillet", écrit ce cabinet d'études dans un communiqué.

"La plus forte expansion de l'activité depuis quinze ans dans le secteur des services a toutefois été en partie compensée par une moindre expansion des volumes de production dans l'industrie manufacturière", ajoute-t-il, évoquant une "détérioration des chaînes d'approvisionnement" pour expliquer cette moindre expansion.

Markit indique aussi qu'"un nouveau raffermissement de la demande" a été observé en juillet dans tous les secteurs (manufacturier et des services) dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique européenne.

Cela "permet également d'anticiper une croissance continue des niveaux d'activité en août", poursuit le communiqué.

"La hausse du volume global des nouvelles affaires s'est en effet accélérée par rapport au mois précédent, affichant son rythme le plus élevé depuis mai 2000", est-il souligné.

Chris Williamson, économiste chez Markit, a salué les "très bonnes performances" de l'économie de la zone euro en ce début d'été 2021.

"Le secteur des services est notamment celui qui tire le plus profit de la levée des mesures de lutte contre la Covid-19 et de l'amélioration de la couverture vaccinale, particulièrement bénéfiques dans les secteurs de l'accueil, des voyages et du tourisme", a-t-il relevé.