Pas moins d'un quart des Belges ne sont pas satisfaits de leur salaire

Beaucoup ne le trouvent pas proportionnel à leurs prestations et aspirent à plus de transparence.

Pour un quart des travailleurs, les décisions relatives au salaire ne sont pas prises de manière loyale.
© Shutterstock
Fleur Olagnier

Une nouvelle enquête menée pour le compte du prestataire de services RH Tempo-Team, en collaboration avec la professeure docteure Anja Van den Broeck, experte en motivation du travail à la KU Leuven, révèle qu'un Belge sur quatre considère son salaire comme incorrect. L'étude a été réalisée auprès de 2 506 travailleurs et 269 employeurs en Belgique.

L'insatisfaction provient essentiellement de la façon dont la rémunération est calculée. Pour 25 % des travailleurs, les décisions relatives au salaire ne sont pas prises de manière loyale. A noter que 17 % des employeurs et des dirigeants partageraient cet avis.

En outre, un travailleur sur trois estime que sa rémunération n'est pas en rapport avec ses efforts, bien que dans le même temps, un employeur sur deux considère que c'est le cas.

Plaisir et motivation

"Mais le salaire, ce n'est pas seulement l'argent versé chaque mois sur le compte en banque", tempère Anja Van den Broeck. "Si l'on prend en considération la motivation et le plaisir ressenti au travail, d'autres formes de valorisation sont tout aussi importantes. Les travailleurs qui excellent dans leurs tâches peuvent par exemple obtenir davantage d'autonomie ou plus de possibilités pour suivre des formations."

Ainsi, les travailleurs qui prestent leurs tâches avec plaisir (38 %) accordent proportionnellement moins d'importance à leur rémunération.

Sébastien Cosentino, porte-parole de Tempo-Team, renchérit et conclut : "Il est important de ne pas se focaliser seulement sur le salaire brut : il faut voir l'ensemble de la rémunération. Quels avantages extralégaux l'entreprise offre-t-elle ? Qu'en est-il de l'équilibre entre travail et vie privée ? Le télétravail est-il possible ? Par ailleurs, la flexibilité des rémunérations gagne aussi en importance, songeons à l'introduction du plan cafétéria, qui permet aux travailleurs de choisir comment convertir une partie de leur salaire brut. C'est une façon non dispendieuse d'améliorer la satisfaction du personnel sur la rémunération, parce qu'elle répond individuellement aux besoins et attentes de chaque travailleur".

Sur le même sujet