La politique de taux bas a coûté 72 milliards d'euros aux épargnants belges

La politique de la Banque centrale européenne depuis plus d'une décennie a clairement amputé les revenus d'intérêt des épargnants. Même si elle a eu d'autres effets bénéfiques.

La politique de taux bas a coûté 72 milliards d'euros aux épargnants belges
© Shutterstock
72 milliards d'euros. Le chiffre est impressionnant. Il constitue, selon une étude réalisée par Eric Dor, directeur des études économiques à l'IESEG School of Management, le "manque à gagner cumulé"...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet