Des taxes sur le secteur aérien pour payer la future réforme fiscale ?

Premier rapport du Conseil supérieur des finances (CSF) sur les possibilités de financement de la grande réforme fiscale de la Vivaldi. Parmi les pistes suggérées : des taxes environnementales à hauteur de 1,7 milliard d’euros rien que sur le secteur aérien.

Le Conseil supérieur des finances propose, entre autres, la création d’une taxe de 10 euros par billet d’avion pour les départs.
© Shutterstock
On le sait, la rentrée politique s’annonce chargée. En tête de pont, évidemment, la gestion des conséquences des inondations, qui va compliquer les débuts de la mise en œuvre du plan de relance et surtout les discussions sur le budget de 2022. Et encore, passe-t-on au bleu les pourparlers...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité