Améliorer le pouvoir d'achat dans le secteur bancaire : un accord a enfin été trouvé

L'accord englobe également des mesures relatives à la formation et aux emplois de fin de carrière.

Sans le formaliser au niveau sectoriel, l'accord encourage les banques à prendre des dispositions concernant la déconnexion, le télétravail et l'utilisation des canaux de communication numériques.
Sans le formaliser au niveau sectoriel, l'accord encourage les banques à prendre des dispositions concernant la déconnexion, le télétravail et l'utilisation des canaux de communication numériques. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les syndicats en front commun l'ont annoncé ce jeudi : patrons et syndicats du secteur bancaire (CP 310) sont parvenus à un accord quant à l'amélioration du pouvoir d'achat des travailleurs.

L'accord contient aussi des dispositions sur la formation, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ou encore les emplois de fin de carrière. L'accord prévoit que les barèmes sectoriels augmenteront à hauteur de 0,4 % pour les employés. Une prime nette non récurrente de 250 euros minimum sera également octroyée.

Par ailleurs, les travailleurs âgés d'au moins 55 ans, qui affichent une carrière de 35 ans, pourront accéder à un emploi de fin de carrière à 80 % ou 50 %, avec allocation de l'Onem. Une mesure à effet immédiat et qui sera appliquée au plus tard fin juin 2023.

Le nombre minimum de jours de formation pour tous les travailleurs des banques, lui, a été porté à une moyenne de 5 jours par an.

En outre, sans le formaliser au niveau sectoriel, l'accord encourage les banques à prendre des dispositions concernant la déconnexion, le télétravail et l'utilisation des canaux de communication numériques. Une liste de bonnes pratiques doit être élaborée d'ici fin 2022.

Sur le même sujet