Inflation : L’épargnant est-il le grand perdant ?

Le problème, du point de vue de l’épargnant, c’est que cette réserve financière aisément mobilisable, ne rapporte quasi rien.

Malgré la faiblesse des taux d'intérêt, les Belges empilent toujours plus d’euros sur ces comptes…
Malgré la faiblesse des taux d'intérêt, les Belges empilent toujours plus d’euros sur ces comptes… ©Shutterstock
Van Campenhout Patrick
L’épargnant belge est fidèle à son compte d’épargne défiscalisé, cet héritier du vieux livret d’épargne parcheminé. Il n’est pas le seul en Europe, mais chez nous, la tradition est forte, au point qu’à chaque crise traversée, nous...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet