Le secret bancaire belge bientôt jeté aux oubliettes

Le gouvernement a validé le 1er avril une étude du SPF Finances sur l’accès au Point de contact central (PCC), contenant les données financières des Belges. Une dizaine de projets entendent mieux lutter contre la fraude ou mieux percevoir l’impôt. Cela en serait fini du secret bancaire belge. Le MR s'y oppose.

L’étude de 48 pages du SPF Finances relaie 12 projets qui vont tous dans le même sens : utiliser (de manière anonymisée) le PCC comme un “simple” outil de recherche d’indices de fraude et de vérifications en tout genre.
L’étude de 48 pages du SPF Finances relaie 12 projets qui vont tous dans le même sens : utiliser (de manière anonymisée) le PCC comme un “simple” outil de recherche d’indices de fraude et de vérifications en tout genre. ©BELGA
"Il y a environ 10 ans, quand le Collège de la lutte contre la fraude fiscale avait remis ses 140 recommandations, l'idée d'un big brother, d'un accès quasi libre à toutes les données...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet